Musique Émissions – Rendez-vous

JOUÉ-LES-TOURS : emploi, Courelières, Tours Plus... les réponses des candidats à la mairie

Débat municipales Joué-les-Tours

Deux des quatre têtes de liste aux municipales à Joué-les-Tours ont répondu en direct ce mercredi matin sur France Bleu Touraine.

Les têtes de listes Véronique Péan (FN) et Jean-Jacques Prod'Homme (LO) étaient les invités de France Bleu Touraine ce vendredi matin. Ils ont répondu aux questions de Fanny Bouvard en direct du marché de la ville.

Frédéric Augis (UMP) et Philippe Lebreton (PS) ont décliné notre invitation.

Emploi

Jean-Jacques Prod'Homme : on ne se présente pas sur les problèmes locaux, le chômage et la précarité ne peuvent pas se régler au niveau local. C'est le gouvernement qui sert la soupe au patronat.Véronique Péan : au niveau national le PS sombre dans un échec économique, social et commercial, l'UMP est dans un feuilleton ridicule. Les communes subissent directement les conséquences de ces politiques désastreuses. Les autres candidats ont tellement honte de ce qu'ils sont qu'ils n'osent même plus mettre leur étiquette politique sur leurs documents de campagne. Sur Joué-les-Tours, le maire ne peut pas influer sur les décisions d'une multinationale mais il peut préparer l'avenir, préparer le terrain pour la venue d'autres activités.Jean-Jacques Prod'Homme : Le problème du chômage n'est pas local. Ceux qui détiennent le capital ne s'occupent pas des conditions de vie, ils dégradent les salaires et les conditions de travail, partout. Il faut arrêter de prétendre qu'on peut avoir une réponse locale. Tout ce qu'on peut faire à l'échelle du commune ce sont des cadeaux supplémentaires.Injecter de l'argent public en direction des entreprises ça ne crée pas d'emploi, les patrons et les actionnaires empochent simplement l'argent.

Image de Joué-les-Tours

Véronique Péan : Il faut baisser les impôts, restaurer la sécurité, on développe la ville dans la ville et pas sur la campagne, on libère la vile des embouteillages et on ranime le commerce local. Il faut notamment abandonner le projet de soit-disant écoquartier des Courelières. On prétend construire un paradis pour quelques-uns et on laisse les autres en enfer. Allez demander aux habitants de l'Alouette s'il sont contents qu'on leur supprime leur piscine, leur supermarché.Jean-Jacques Prod'Homme : Tout le monde faire mine de dire que ces élections ont un caractère local mais les partis vont en tirer des leçons nationales, soit pour dire que les électeurs approuvent ce que fait le gouvernement, soit pour dire qu'ils souhaitent le retour de Sarkozy, soit, s'il y a poussée du Front national, pour mener une politique encore plus dure contre le monde du travail - car le FN c'est la politique de Sarkozy en pire.

Tours Plus

Jean-Jacques Prod'Homme : Le monde du travail doit afficher ses objectifs, l'interdiction des licenciements, l'augmentation des salaires et la réduction du temps de travail.Véronique Péan : Aujourd'hui on ignore comment se font les décisions à Tours Plus, donc nous sommes bien décidés à y envoyer des conseillers communautaires pour voir comment les choses s'y passent.

Partager sur :