Replay du vendredi 28 février 2020

L'entraîneur nancéien Jean-Louis Garcia réagit aux critiques

- Mis à jour le
Jean-Louis Garcia, entraîneur de l'AS Nancy Lorraine
Jean-Louis Garcia, entraîneur de l'AS Nancy Lorraine © Maxppp - Alexandre Marchi

L'AS Nancy Lorraine face à Clermont ce vendredi pour la 27e journée de Ligue 2. Nancy, 10e, face à Clermont, 5e et candidat à la montée. Jean-Louis Garcia et ses joueurs ont travaillé dur sur le plan physique et sur le mental. En conférence de presse ce jeudi, il est aussi revenu sur les critiques nées ces dernières semaines.

"Ne pas cracher sur tout ce qui a été fait"

"On ne peut pas cracher sur tout ce qui a été fait" : Jean-Louis Garcia donne le ton. Il admet, et il pourrait difficilement faire autrement, que les résultats des dernières semaines sont insuffisants. Mais il appelle au calme aussi. Il ne faut pas tout jeter. Jean-Louis Garcia en désaccord assumé avec l'expression utilisée par Jacques Rousselot sur le site du club : le président nancéien parlait ce mercredi d'une "situation sportive très délicate" : 

"Il n'y a pas de problème. Chacun utilise les mots...Je peux avoir un avis qui est différent. Elle est délicate sur les quelques matchs qui viennent. Si on utilise les mots "situation délicate sportivement" aujourd'hui, qu'est ce qu'il en était l'année dernière à la même époque ? ou l'année d'avant à la même époque ? Il faut juste relativiser. Mais nous, le staff et les joueurs, ça ne nous intéresse pas de finir dans le ventre mou. On a envie de finir le mieux possible."

Et ça commence par une première victoire ce vendredi contre Clermont. Pas question de fixer des objectifs à long terme, il faut déjà être capable d'empocher trois points.