100 % Bordeaux Métropole

Du lundi au vendredi à 9h45, 16h50 et 19h15 (rediffusion le dimanche de 12h à 12h30)

Le restaurant Tentazioni de Bordeaux a décroché sa première étoile Michelin
Le restaurant Tentazioni de Bordeaux a décroché sa première étoile Michelin © Radio France - Julien de JONG

Le restaurant Tentazioni de Bordeaux décroche sa première étoile Michelin

Diffusion du mercredi 5 février 2020 Durée : 3min

Le restaurant Tentazioni de Bordeaux a décroché sa première étoile Michelin, c'est le premier restaurant italien de Bordeaux a recevoir cette distinction. Le chef Giovanni Pireddu nous a ouvert les portes de son établissement.

Direction le soleil de Sardaigne, au restaurant Tentazioni de Bordeaux, chez le chef Giovanni Pireddu qui vient tout juste d’obtenir sa première étoile Michelin. Une belle récompense pour cet amoureux de la cuisine, il n’imaginait pas un jour pouvoir obtenir cette distinction, d'ailleurs ce n'était pas forcément un objectif au départ, quand il s'est installé au 59 du Palais Gallien en 2014. 

Giovanni a appris à peine 48h avant la cérémonie qu’il allait décrocher sa première étoile Michelin. Un simple coup de téléphone qu’il a d’abord pris pour un canular avant de recevoir un mail officiel. Une consécration inattendue mais accueillie avec beaucoup d'émotion.

Le marché défini le menu

On s'est bien évidemment penché sur les plats proposés par le chef Giovanni Pireddu. Les menus évoluent d’une semaine à l’autre, voir d'un jour à l'autre. Giovani Pirédou cuisine uniquement des produits frais, c’est donc le marché qui décide du menu et non l'inverse. 

Le menu du midi, entrée - plat - dessert est proposé à tout juste 25€. Le soir, vous aurez le choix entre plusieurs formules à 4, 5 ou 6 plats, avec des produits un peu plus nobles. 

Forcément cette étoile a mis un sacré coup de projecteur sur Tentazioni, le restaurant croule sous les mails de réservation, près de 600 en tout juste 2 jours. Il va donc vous falloir un petit peu de patience pour pourvoir déguster les petits plats de Giovanni Pireddu.

Mots clés