Replay du mercredi 5 mai 2021

Martin Puech, le troisième ligne de la Section, aborde la dernière partie de saison

Avant le match de samedi à Agen, le capitaine de la Section, blessé au genou le 27 décembre face au Stade Français, nous dit ce qu'il attend de cette fin de saison, compliquée à plus d'un titre.

Le Capitaine de la Section, Martin Puech, en conversation avec l'arbitre
Le Capitaine de la Section, Martin Puech, en conversation avec l'arbitre - Crédit/Maxime Marrimpoey

Le Stade Français, un sale souvenir pour Martin Puech. Bien entendu au match aller en décembre dernier, à cause de sa grave blessure au genou, mais aussi au retour avec le 46 à 32 infligé par les Stadistes, à la Section. Martin ne jouait évidemment pas, mais il est au plus près de ses coéquipiers pour se remettre de son opération depuis la rupture du ligament croisé antérieur. Et cette défaite au-delà du score, lui laisse un goût amer par le nombre de fautes commises dès le début de la rencontre. Un problème récurrent depuis des semaines et qui devait être la priorité à Paris. Las. Avec 5 pénalités au bout de 8 minutes, Martin et les supporters ont compris que ce ne serait pas pour cette fois.
Alors comment gommer en 15 jours cette faculté à donner des points faciles aux adversaires au moment d'affronter ce 8 mai, le SU Agen, dernier du Top 14, et qui veut absolument gagner un match pour éviter d'être "fanny". Martin nous dévoile les coulisses de la vie de ce groupe toujours soudé à 3 jours de cette rencontre capitale pour l'avenir de la Section dans l'élite du rugby français et nous raconte son quotidien de joueur blessé.

Victor Lobry aborde le prochain déplacement du Pau FC à Chambly

Comme tous les supporters nous avions envisagé la victoire contre Ajaccio. A un poteau près, c'était fait. Mais le football en a décidé autrement. Qu'à cela ne tienne. Le Pau FC affiche 9 matches sans défaite et compte bien faire durer cette série jusqu'à la fin. Pour ça il faut aller faire un résultat à Chambly ce samedi 8 mai, un autre à Toulouse le 12, et terminer en fanfare le 15, contre Valenciennes au Nouste Camp. Et pour le coup, le milieu offensif du Jaunes et Bleus, ne se dérobe pas. Il a bien conscience d'être passé à côté de quelque chose contre les Corses, avec ses coéquipiers. Selon lui, le bloc attaque-défense a moins bien fonctionné que d'habitude. Peut-être à cause de la série en cours. Raison de plus pour se remotiver, ne pas se voir trop "beau" et amener le club au maintien en ligue 2.

Victor Lobry, le milieu offensif du Pau FC, avant le match de Chambly le 8 mai
Victor Lobry, le milieu offensif du Pau FC, avant le match de Chambly le 8 mai - Crédit : Pau FC/Crafted Motion

Les supporters de l'Elan Béarnais ravis de la victoire face à Dijon

Personne n'imaginait l'Elan à Pareille fête. Un + 25 face à Dijon, le second du Jeep Elite, et une équipe dans la partie du début jusqu'à la fin. Match référence ? Il y a de ça. Pour autant il faut bien se poser la question de savoir pourquoi la JDA était à ce point empruntée, sans imagination, sans jus, même. La faute aux annonces sur les départs du Coach et de quelques joueurs ? Sans doute. Mais l'impact et le combat des Béarnais ne font aucun doute dans la débandade dijonnaise.
Et ça les supporters, les Peones et la Voix du Sixième Homme, en redemandent.