Replay du jeudi 27 mai 2021

Le Pôle Féminin du Pau FC, veut une équipe professionnelle d'ici 2025 !

- Mis à jour le

Voilà sept ans déjà que les féminines du Pau FC, portent les couleurs du club et de la cité, sur les terrains de la région. Et cette équipe ne demande qu'à grandir.

Equipe Senior Féminine du Pau FC
Equipe Senior Féminine du Pau FC - Crédits : Evara

C'est en 2014, que Rafa Macias, disparu au mois de janvier, avait décidé de monter le Pôle Féminin du Pau FC. Educateur hors pair, formateur dans l'âme, à force de voir s'élever le nombre de jeunes filles au sein des effectifs palois, il se lançait un nouveau défi. Quel succès. Aujourd'hui le foot féminin jaune et bleu, c'est un pôle que beaucoup envient, et c'est surtout 80 jeunes filles et femmes. C'est une histoire dans l'histoire qui grandit sous nos yeux. Un club dans le club, où chacun est à sa place. Respecte l'autre.
Ce faisant, la prestation des garçons, entre parcours et maintien en Ligue 2, donne des idées et oblige aussi. Oblige, en ce sens que la montée du National a impliqué des changements aussi pour les filles. Donne des idées, car le projet à ce jour, c'est d'avoir une équipe professionnelle en 2025. David Lebleu, Responsable Administratif, Financier et juridique du Pau FC, qui coordonne des U6 jusqu'au U15, les joueuses du Pôle Féminin du Pau FC, nous détaille les contours de ce nouveau challenge.

La Section en voyage à La Rochelle, face à une bête blessée

C'est un refrain connu : comment une équipe qui a perdu sa finale réagit le match d'après ? D'autant que le couplet est douloureux à entendre : défaite à La Rochelle et victoire de Bayonne à Montpellier, c'est plié, la Section est bonne pour le barrage.
Vous voulez l'autre refrain ? Comment une équipe qui a gagné sa finale réagit le match d'après ? Un vrai casse-tête pour nos consultants, Jean-Marc Souverbie et Damien Traille, même si la Section a bien son destin entre ses mains.

L'Elan Béarnais prêt pour une manche en trois coups

Avant de jouer une autre équipe du Nord, demain soir au Palais, il est bon de s'arrêter quelques instants sur cette manche en trois coups : Gravelines, Limoges et Chalon sur Saône. Trois rencontres à domicile dans un Palais, qui même avec 800 supporters seulement, va faire mal à la tête de tous ceux qui vont tenter de faire chuter l'Elan Béarnais.
Une équipe bien placée pour assurer son maintien en 8 jours et qui va mettre à rude épreuve les cordes vocales des Peones, dont celles de Dominique Grange !