Replay du vendredi 21 mai 2021

L'Elan Béarnais de retour au Palais avec son public pour faire tomber l'ASVEL !

- Mis à jour le

A peine rentré des Hauts de Seine avec ses valises pleines, l'Elan Béarnais, doit se remettre la tête à l'endroit, pour honorer son rang et le retour de ses supporters au Palais.

Le retour du public au Palais des Sports pour Elan/ASVEL
Le retour du public au Palais des Sports pour Elan/ASVEL - Quentin Top

Evidemment on se serait bien passé de la rouste altoséquanaise ce jeudi à Nanterre. D'abord sur le plan comptable pour le classement et le point-average, mais aussi parce que les supporters ne sont jamais aussi satisfaits d'un bon résultat à l'extérieur ou d'un bon comportement. Alors, oui, le "115-77" fait un peu tache, avant de renouer avec ce lien si particulier entre les rois de la raquette et leurs fidèles. Et après ?
L'histoire rangera très vite au rayon souvenir (mauvais) ce déplacement, et le sport, de dérouler la fin du chapitre d'un Jeep Elite à rebondissements. Pour tout vous dire, si l'on considère que Dijon a connu un trou d'air en venant à Pau, admettons que l'Elan Béarnais, vient de vivre pareille mésaventure à Nanterre. Pour autant les supporters attendent une véritable rébellion face à l'ASVEL ce samedi 22 mai, que l'histoire rangera cette fois dans cette case vide depuis des mois : "le public est de retour". Alléluia.

La Section à la croisée des chemins

Il n' y a que deux voies. Top 14 ou Barrage. Et pour chacune d'elle, la Section va croiser des Rochelais, possibles champions d'Europe, mais pas encore demi-finalistes du Top 14, et des Montpelliérains, possibles champions d'Europe aussi, mais qui mathématiquement, peuvent être barragistes. Tout ça, avec un gendarme bayonnais, qui à grand "Bru...it", vient de rappeler aux Toulousains la fameuse règle grammairienne de Mémé la Castagne sur les fondamentaux, avec ces "mots là" : tu respectes pas, tu perds, con !
Alors pour le supporter vert et blanc, cette saison, qui a pris des allures de calvaire et agrémentée de coups de "Trafalgar...bitrage", prend une tournure dramatique dont il se passerait volontiers.

Pau FC, c'est déjà demain

A peine le rideau sur la Ligue 2 refermé, le maintien du Pau FC, fait parler. Sur le plan sportif, c'est une réussite. Devant Caen, Niort, Châteauroux ou Rodez et à peine à trois points des Nancy, Valenciennes, Guingamp, Le Havre ou Amiens. Les amateurs de football apprécieront.
En coulisse, la stratégie voulue et assumée de grande famille au sens noble du terme, a tenu ses promesses. Et demain, c'est le 24 juillet. Date de reprise du championnat. Voyons les points forts de cette saison avec Michel Bensoussan et Christian Sempé de la République des Pyrénées. Pour les points faibles, le budget imposera ses arbitrages.