Replay du vendredi 9 avril 2021

L'Elan Béarnais pour continuer d'exister, le Pau FC pour s'affirmer davantage !

Après 9 ans passés à Pau, Leo Cavalière fait les beaux jours de Strasbourg et revient au Palais pour aider son club à gagner le titre. Pau va devoir se transcender pour exister. Le Pau FC joue un gros aussi demain. Mais sa dynamique inspire confiance face au 3ème de ligue 2, Clermont.

Leo Cavalière après la victoire de Strasbourg contre Ankara le 7 avril 2021
Leo Cavalière après la victoire de Strasbourg contre Ankara le 7 avril 2021 © Maxppp - Laurent Rea

Mercredi soir au Rhénus, à Strasbourg, le SIG, a gagné sa place dans le "Final 8" de la Basket Champions League, face au Türk Telekom d'Ankara. Un match plein et une victoire 91 à 81. C'est la même équipe qui déboule au Palais des Sports de Pau, ce samedi 9 avril, avec un Léo Cavalière prêt à tout pour gagner face a son ancien club.

Elan Béarnais : 

Autant dire que l'Elan et un peu dans la situation d'un cycliste sans assistance qui casse son dérailleur au pied de l'Alpe d'Huez. Incontestablement il va devoir puiser dans ses réserves pour y arriver et faire preuve d'un courage immense. Pareil pour l'Elan Béarnais. Sauf que pour la rotation, nous ne sommes  pas sûr de pourvoir compter sur Williams, et Sanford, touchés au dos et De Jong touché au genou. Si l'on ajoute la non-qualification de Jay Threatt pour ce match, il n'y a plus qu'à s'en remettre à la glorieuse incertitude du sport. Mais elle ne suffira pas à sauver l'Elan. Jean Fauret, de la République des Pyrénées, nous donne son sentiment sur une situation défavorable.

Pau FC :

Le Clermont Foot 63, qui vient défier samedi le Pau FC, au Nouste Camp, est clairement un candidat à la montée. Son président le répète à l'envie, le club est prêt sportivement et pour les infrastructures, tous les intervenants du dossier bossent dessus depuis plusieurs mois. Cette équipe auvergnate ne vient donc pas faire du tourisme chez nous. Et les quelques déboires de ces dernières semaines sont à mettre sur le compte du Covid. 29 cas dans l'ensemble du club, dont 15 joueurs. Pas moins. Malgré cela l'équipe joue toujours le haut du tableau. Il n'y a donc qu'une chose à faire nous dit Christian Sempé, de la république des Pyrénées, c'est de jouer notre football et montrer à quel point, devant ce prétendant à la Ligue 1, combien le Pau FC a évolué. 

Jean Fauret et Christian Sempé de la République des Pyrénées
Jean Fauret et Christian Sempé de la République des Pyrénées - Crédit/La République des Pyrénées

Section :

C'est dans une semaine tout juste que Palois et Bayonnais vont s'affronter pour d'un côté continuer d'espérer et de l'autre, mettre à 11 points celui qui dans ce cas, serait condamné au match de barrage. On a du mal à le croire et pourtant c'est bien le scénario qui nous attend. Et c'est seulement au bout de 80 minutes que nous saurons si pour la Section, il s'agit d'une série à suspense en 6 épisodes ou si nous pouvons classer le scénario en question dans les comédies dramatiques. Sans parler de la tragédie qui pourrait survenir à la mi-juin. Côtés supporters on ne sait plus quoi penser. Pessimistes ou réalistes ?