Replay du mardi 22 juin 2021

Les supporters à l'heure des bilans et de la prochaine saison !

Ce mardi, les fans prennent la parole dans 100% club. L’occasion de revenir sur une saison difficile pour les clubs professionnels béarnais et aussi de parler de cet essentiel, que représentent les groupe de supporters.

Les Peones de l'Elan, la STUP du Pau FC, et le 16° Homme de la Section
Les Peones de l'Elan, la STUP du Pau FC, et le 16° Homme de la Section - -

Avant, car pour eux il y a le monde d’avant, c’étaient des passionnés. Sans doute beaucoup plus démonstratifs que les autres, mais des passionnés de leur club, leur équipe, leur team. Au point d’en faire une priorité et dans certains cas, une véritable raison de vivre. C’est au titre de cette priorité et de ladite raison, que des gens par trop endimanchés quand ils vont au stade, dévisagent LE supporter de ce regard qui étale une palanquée d’à priori, dont seules, une malsaine bienveillance et l’éducation reçue, peuvent expliquer l’incommensurable bêtise. Là-dessus, avant le monde d’après, est arrivée LE grand vide. Celui des stades, des salles, des cours, des terrains, des pistes, des palais des sports, sonnants creux jusqu’à faire trembler leur fondation.
« Mais qu’est-ce à dire, il n’y a donc plus ces chants, ces cris, ces drapeaux, ces drôles de maillots, ces couleurs, ses pleurs, ses rires ? Charles Albert, comment allons-nous médire, qu’allons-nous faire de nos soirées ? C’était tellement délicieux de LES voir ! » C’est fou comme une pandémie peut révéler les non-essentiels de l'arène sportive et ceux de première nécessité. Alors à toi SUPPORTER : qui que tu sois, où que tu ailles, quelque équipe que tu supportes, ne change rien. Dans le monde d’après, Charles Albert, va prendre une carte de supporter pour lui et Madame, va troquer sont costard trop serré pour faire un truc que tant n’ont pas le courage de faire : vivre une passion. Et à Pau, avec Les Peones, La STUP, où le Seizième Homme, les Charles Albert, ont de quoi faire !