Replay du vendredi 7 mai 2021

Les supporters de la Section attendent beaucoup du déplacement à Agen

Demain, à Agen, va se jouer une dramatique dont chacun mesure l'intensité à l'aune de ses intérêts. Pour Agen c'est d'accrocher au moins une victoire à son tableau de chasse, pour ne pas rentrer dans l'histoire du Top 14 du mauvais côté. Pour la Section c'est une question de survie.

Les Supporters palois derrière la Section
Les Supporters palois derrière la Section © Radio France - France Bleu Béarn Bigorre

Alors pour survivre on se donne les moyens. Nouveau Manager, nouvelles méthodes, nouveaux discours, identification des problématiques et réglages de précision. Avec en prime la rentrée, demain, à Armandie, de l'ouvreur international et champion du monde, Elton Jantjies. Lequel aura la lourde tâche de faire rayonner l'attaque béarnaise, en mal d'inspiration depuis de longs mois.
Sur le papier tout cela est séduisant. Mais les supporters, présents au départ du bus ce vendredi pour le Lot et Garonne, tout heureux qu'ils sont de savoir que "c'est encore jouable" pour la Section, n'oublient pas que les actes valent mieux que des paroles. Et côté paroles, depuis de longues semaines, entre : "on va se parler", "on s'est dit les choses", "on a pris conscience", "on sait ce qui ne va pas", ils en ont tout leur soûl, les supporters. Maintenant, ils demandent juste une chose : une Section conquérante !

L'Elan Béarnais pour un coup à Cholet

Les Béarnais, avec 8 victoires en 24 matches, occupent une peu reluisante 15ème place, au classement du Jeep Elite. Et ils se sont imposés 2 fois seulement à l'extérieur. Pour prétendre au maintien, l'Elan, doit impérativement faire évoluer cette statistique. Dès lors, c'est dire si le voyage à Cholet revêt une importance presque capitale. Car derrière, après une coupure de 11 jours, il faudra se rendre à Nanterre, accueillir l'ASVEL et repartir au Portel. 3 matches sur 4 à l'extérieur. Vous la voyez maintenant la difficulté de l'équation ? Analyse de tout cela avec Jean Fauret, de la République des Pyrénées.

Maintien possible pour le Pau FC à Chambly

Si l'on additionne les déconvenues des Camblysiens depuis fin décembre, on en arrive à se demander comment cette équipe est encore en lice pour jouer le barrage. Et c'est bien pour cela qu'elle est dangereuse à jouer à trois journées de la fin. Entre blessés, Covid, Stade terminé mais non utilisable, mercato manqué et autres tracas de logistiques en déplacement, il est tombé une tuile presque chaque semaine sur cette équipe depuis le début de l'année. Pas besoin d'aller chercher plus loin pour la motivation. Heureusement, comme le souligne Christian Sempé, de la République des Pyrénées, le Pau FC part dans l'Oise, au complet.