Replay du mardi 29 septembre 2020

100% Rencontre avec Alexandra Cohard, seule femme analyste vidéo dans un club pro !

- Mis à jour le

C'est un profil singulier dans le monde du rugby professionnel. Analyste vidéo de l'Aviron Bayonnais, Alexandra Cohard est la seule femme à avoir intégré le staff d'un club de l'élite.

Alexandra Cohard est la seule femme dans le staff d'un club professionnel de rugby
Alexandra Cohard est la seule femme dans le staff d'un club professionnel de rugby © Radio France - Médéric Bouillon

Après avoir coaché différentes équipes (masculines comme féminines), Alexandra Cohard a successivement passé un Master STAPS et un diplôme d'Etat entraîneur. C'est durant cette formation que la jeune femme de 27 ans s'est tournée vers l'analyse vidéo.

Elle a enchaîné avec un stage à la Fédération Française de Rugby avec l'équipe de France à 7 puis est passée par le centre de formation du Racing 92 avant de partir à Albi (en Fédérale 1). Elle a même connu une petite carrière internationale en effectuant une pige avec la sélection roumaine coachée par Thomas Lièvremont durant les test-matchs de novembre 2018. 

C'est lors de la saison 2019-2020 qu'Alexandra Cohard est arrivée à l'Aviron Bayonnais. Depuis, elle demeure la seule et unique analyste vidéo féminine en Top 14. Son métier consiste à filmer, découper, séquencer et analyser l'ensemble des images qu'elle a pu collecter. D'abord aux entraînements où elle peut aussi bien se concentrer sur le collectif, sur un poste en particulier (avants, trois-quarts...) ou sur un joueur en particulier. Tout dépend de la demande du staff dirigé par Yannick Bru. Avant chaque match, elle recense l'ensemble des rencontres disputées par l'adversaire. Après la partie, elle amasse toutes les statistiques individuelles et collectives.

C'est désormais un outil indispensable. 

Forcément, plus les années passent et plus les améliorations techniques et technologiques sont flagrantes. « Certes nous ne travaillons pas tous sur les mêmes logiciels mais nous sommes aujourd'hui capable d'avoir plusieurs vues en direct. » Jusqu'à quatre sur un seul match. « Cette modernité permet de faciliter le travail, d'aller plus vite, de capturer des images de plus en plus intéressantes. » En HD, de surcroît. « Tout cela est plus précis, plus esthétique. » 

Seule femme embauchée par un club de rugby professionnel, Alexandra Cohard explique n'avoir jamais été au contact d'une homologue féminine dans le milieu. « J'ai toutefois été très bien acceptée. Je n'ai jamais eu de souci. » Selon elle, pour réussir dans ce milieu, « il faut être pertinente, travailler et savoir s'adapter. »   

Mots clés: