Replay du lundi 4 janvier 2021

Philippe Tayeb, Bernard Dusfour et Robins Tchale Watchou invités de 100% Club

- Mis à jour le

Premier 100% Club de l'année sur France Bleu Pays Basque. Un 100% Club exceptionnel après l'annonce le week-end dernier de la contamination par la souche britannique de la Covid-19 des joueurs de l'Aviron Bayonnais Rugby Pro. On fait le tour de la question dans l'émission de ce lundi 4 janvier.

Les Bayonnais attendent les résultats de leurs derniers tests pour savoir s'ils vont pouvoir reprendre l'entrainement
Les Bayonnais attendent les résultats de leurs derniers tests pour savoir s'ils vont pouvoir reprendre l'entrainement © Radio France - Amaia Cazenave

Cette contamination d'un club de rugby professionnel par la variante britannique du coronavirus pose beaucoup de questions sur les compétitions européennes et le protocole sanitaire appliqué dans les pays anglo-saxons. Les Bayonnais ont été contaminés mi décembre, lors de la réception des Tigres de Leicester.  Un match et des nombreuses conséquences fâcheuses : fermeture du club, arrêt des entraînements, matchs reportés.  Quelles conséquences à court, moyen et long terme? Le Président de l'Aviron Bayonnais, Philippe Tayeb est avec nous pour en parler. 

D'autres avis éclairés sur la question viennent enrichir notre émission et notamment celui de Bernard Dusfour : ancien docteur du MHR, médecin généraliste à Montpellier. Il est le président de la commission médicale de la Ligue Nationale de Rugby qui a énormément de travail depuis le début de la saison. Il s'exprime peu dans les médias et sans langue de bois. Il nous a accordé un entretien juste avant de rencontrer les dirigeants de l'EPCR : organisme qui organise les Coupes d'Europe et dont les protocoles sont vivement critiqués depuis des semaines par les clubs français, depuis que l'épidémie de coronavirus flambe sur le vieux continent et en particulier au Royaume Uni avec des reconfinements annoncés en Ecosse et en Angleterre. 

Robins Tchalé Watchou ancien 2e ligne, passé par Montpellier et Perpignan, désormais président de Provale, le Syndicat des joueurs de rugby nous livre aussi son sentiment. Sa structure s'inquiète pour la santé des joueurs et pour leur intégrité physique alors que cette épidémie de Covid-19 entraîne incertitudes, reports et calendriers qui risquent de se bousculer au fur et à mesure que la saison avance.