Replay du lundi 14 décembre 2020

Aurélie Chaboudez, l'athlète franc-comtoise triple championne de France Elite du 400 m haies

Mental et nutrition, deux des clés primordiales à la réussite au plus haut niveau international d'Aurélie Chaboudez qui dévoile tous ses secrets dans l'épisode #13 de 100% olympique. Déjà trois sacres nationaux sur 400 m haies pour la Franc-Comtoise, championne olympique... de la Jeunesse en 2010.

La Franc-Comtoise Aurélie Chaboudez lors des championnats de France Elites 2019 d'athlétisme à St-Etienne (Loire), où elle a décroché son 3e titre national du 400 m haies
La Franc-Comtoise Aurélie Chaboudez lors des championnats de France Elites 2019 d'athlétisme à St-Etienne (Loire), où elle a décroché son 3e titre national du 400 m haies © Maxppp - Laurent Lairys

Les Jeux Olympiques, "les vrais", comme elle le dit elle-même : Aurélie Chaboudez en rêve et s'entraîne méticuleusement pour ça, chaque jour, depuis des années. Parce qu'il y a pile une décennie déjà, la Franc-Comtoise avait vécu "des émotions immenses" pour sa toute première compétition internationale avec l'équipe de France d'athlétisme : à 17 ans alors, elle devenait championne olympique de la Jeunesse du 400 m haies lors des JOJ 2010 de Singapour !

Et au fil des saisons, son palmarès a continué de s'enrichir : vice championne du monde juniors 2012, médaille de bronze aux championnats d'Europe Espoirs 2015 ou encore, chez les Elites, ses trois titres nationaux (2014, 2018, 2019). Objectif JO donc désormais, pour la licenciée du Montbéliard Belfort Athlétisme (MBA), et si possible les deux prochaines olympiades : Tokyo en 2021 et Paris 2024 "où j'aurai, certes, 31 ans mais j'ai la chance d'être dans une discipline 'à maturité' avec un pic de forme entre 27 et 30 ans en principe" !

Sa "tête de guerrière" et ses "carottes du jardin"

La détermination. Pour sûr, Aurélie Chaboudez n'en manque absolument pas : "tous les champions ont un fort mental, sinon ils sont pas champions" ! Que ce soit en salle de musculation et sur la piste, où elle ne peaufine pas uniquement ses minutieuses gammes techniques quotidiennement, la Franc-Comtoise habitue également son mental "à dépasser sa ligne imaginaire de seuil de douleur" ! Ainsi, elle peut rester complètement dans sa bulle de concentration lors des compétitions et faire sa "tête de guerrière"

Une énorme force mentale qui lui sert aussi au niveau nutrition : "je mange aucun produit 'transformé', que du 'brut' et du bio si possible, comme les carottes du jardin que j'emmène toujours avec moi... C'est pour bien nourrir mes muscles, éviter de leur amener des toxines qui empêchent d'optimiser la performance "!

Aurélie Chaboudez nous dévoile tous ses petits secrets de la réussite au plus haut niveau international dans cet épisode #13 de 100% olympique, le podcast de France Bleu Besançon sur les coulisses de la performance des athlètes de Franche-Comté aux JO, en partenariat avec le Comité Régional Olympique et Sportif (CROS) Bourgogne Franche-Comté.