Replay du lundi 29 mars 2021

Ilman Mukhtarov, le Bisontin quadruple champion de France Seniors de lutte libre

100% olympique #26 avec Ilman Mukhtarov qui se donne corps et âme à son rêve de gosse : l'or olympique en lutte, ce sport ancré dans l'ADN de sa famille d'origine tchétchène installée à Besançon depuis 2004. Pensionnaire de l'INSEP à Paris, son palmarès international est déjà bien musclé à 24 ans.

Ilman Mukhtarov fait grimacer de douleur ses adversaires, ici dans sa combinaison rouge du CPB Lutte à Besançon (Doubs)
Ilman Mukhtarov fait grimacer de douleur ses adversaires, ici dans sa combinaison rouge du CPB Lutte à Besançon (Doubs) - © CPB Lutte

Obélix et Ilman Mukhtatov, même combat ! Enfin, même genèse, d'une certaine façon... Comme le célèbre acolyte d'Astérix à la force surpuissante après être tombé dans la marmite à potion magique quand il était petit, le lutteur franc-comtois -tout sauf fictif, bien en chair et en os, lui- est un authentique enfant de la lutte depuis sa... naissance, carrément. "C'est dans mon sang et dans mes gènes, c'est clair" ! Son père et ses oncles ont fait de la lutte et "ont été des "champions, un des mes oncles a été champion d'URSS notamment". Parce sa famille est originaire de Tchétchénie, cette terre où les lutteurs sont élevés au rang de demi-dieux ! Alors, forcément, le rêve d'Ilman Mukhtarov est depuis toujours de devenir champion olympique de lutte ! 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Au moins une fois, lors des trois voire quatre prochaines olympiades (Tokyo 2021, Paris 2024, Los Angeles 2028 et, "si mon corps me le permet encore", aux JO 2032 dont la ville hôte n'est pas désignée à ce jour) qui se présentent devant le jeune et prometteur licencié du CPB Lutte (triple champion de France de D1 par équipe de 2014 à 2016) à Besançon, où il est installé depuis 2004 avec ses parents et ses deux frères -lutteurs, évidemment, eux aussi- Ruslan et Tourpal... 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

À l'approche de ses 25 ans (qu'il fêtera ce 25 mai), Ilman Mukhtarov affiche un palmarès déjà bien musclé dans sa catégorie des -65 kg en lutte libre : entre ses 4 titres de champion de France Seniors (2014, 2015, 2018, 2020), ses 2 médailles de Bronze consécutives aux championnats d'Europe U23 (2018, 2019) et cette autre 3e marche du podium aux Jeux Méditerranéens 2018, ou encore sa 5e place aux championnats du monde U23 (2019) avec l'équipe de France de Lutte.

La prise de conscience des bienfaits de l'hydratation sur son poids et sa fluidité... tactique notamment

Pensionnaire depuis 2013 de l'INSEP (dont le Directeur est le Bisontin Ghani Yalouz, vice champion olympique de lutte gréco-romaine en 1996), la "fabrique à champions" du sport français à Paris, le Franc-Comtois se donne corps et âme au quotidien pour inlassablement optimiser sa condition athlétique (explosivité, endurance, souplesse), sa technique d'attaque et de défense ("grâce notamment à des caméras qui diffusent chacune de nos actions instantanément sur des écrans") ainsi que toute la dimension tactique ("un lutteur doit aussi être stratège comme un joueur d'échecs") pour mener à bien les 2 x 3 minutes d'un intense et âpre combat de lutte.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Sans oublier, pour prévenir les éventuelles blessures notamment, les indispensables séances de soins et de récupération ("je voulais pas aller chez le kiné avant, même si j'avais mal quelque part, pour montrer que j'étais un 'bonhomme' !"). Et aussi, désormais, une meilleure hydratation, tout simplement : "juste le fait de boire de l'eau, et surtout quand t'as pas soif, ça va me faire perdre 1 à 2 kg ! Et ça aide en match également : ton cerveau est plus fluide". De quoi, ainsi, un peu mieux lutter face aux incessants yoyos sur la balance causés par les "énormes craquages alimentaires, limite boulimiques" après chacun des régimes draconiens que s'imposent les lutteurs pour être dans les clous de leur catégorie de poids avant une compétition...

Ilman Mukhtarov nous dévoile tous ses petits secrets de la réussite au plus haut niveau international dans cet épisode #26 de 100% olympique, le podcast de France Bleu Besançon sur les coulisses de la performance des athlètes de Franche-Comté aux JO, en partenariat avec le Comité Régional Olympique et Sportif (CROS) Bourgogne Franche-Comté.