Replay du lundi 5 avril 2021

Mickael Monnin, le Franc-Comtois chargé de l'optimisation des skis du Nordique français

100% olympique #27 avec Mickael Monnin, le développeur de la glisse pour toutes les équipes de France de ski nordique au Centre National de Prémanon (Jura). Aux manettes de sa "structureuse", le Franc-Comtois optimise quotidiennement les skis français, paramètre indispensable aussi à la performance.

Le Franc-Comtois Mickael Monnin devant sa très précieuse "structureuse" à skis dans son atelier du Centre National de Ski Nordique de Prémanon (Jura) en mars 2021
Le Franc-Comtois Mickael Monnin devant sa très précieuse "structureuse" à skis dans son atelier du Centre National de Ski Nordique de Prémanon (Jura) en mars 2021 © Radio France - Julien Laurent

Bien sûr, il y a la condition athlétique, la technique et la précision sur les skis -et à la carabine, pour les biathlètes- ou encore la préparation mentale, la stratégie de course, la nutrition, la récupération, les soins, etc... Mais, même en parvenant à combiner tous ces paramètres à la perfection (si elle existe...), ça ne suffit pas à tous les coups pour lever les bras en franchissant victorieusement une ligne d'arrivée avec une combinaison de l'équipe de France ! 

Si les Bleus et les Bleues du biathlon, du ski de fond et du combiné nordique brillent depuis des années en coupe du monde, aux mondiaux et aux JO : c'est aussi grâce à l'efficacité optimale de leurs skis !

Comment les faire glisser le plus vite possible, sur tous les types de neige (fraîche, glacée, humide, etc.), pour gagner les secondes parfois infimes qui permettent de décrocher la victoire ou un podium ? Ces innombrables données, aux combinaisons multiples et savamment gardées : c'est le si précieux et minutieux travail de l'ombre des techniciens des équipes de France. 

Le Centre National de Ski Nordique et de Moyenne Montagne (CNSNMM) à Prémanon (Jura) en mars 2021
Le Centre National de Ski Nordique et de Moyenne Montagne (CNSNMM) à Prémanon (Jura) en mars 2021 © Radio France - Julien Laurent

Au Centre National de Ski Nordique de Moyenne Montagne (CNSNMM) à Prémanon (Jura), tout au long de l'année. Et sur tous les circuits internationaux, durant toute la saison hivernale de compétitions.

La pression "de pas pourrir la course" des athlètes, malgré les atouts de la "structureuse"

Et parmi les compétences spécifiques très poussées de ces experts de la glisse, avant le fameux fartage, il y a la structure du ski : c'est-à-dire la semelle du ski striée sur mesure à chaque fois par le Franc-Comtois Mickael Monnin et son imposante "structureuse" qui ne quittent leur atelier de Prémanon que pour les plus grandes échéances planétaires (JO, championnats du monde toujours, et manches françaises de coupe du monde souvent).

900 kg, 3 mètres de long, 1,20 m de large et 1,50 m de haut pour cette machine qui creuse et dessine toutes les sortes possibles de sillons sous les skis pour les adapter aux pistes enneigées tellement variables, d'un pays à l'autre mais aussi au cours d'une même journée parfois...

Le Franc-Comtois Mickael Monnin en plein travail sur sa "structureuse" à skis dans son atelier du Centre National de Ski Nordique de Prémanon (Jura) en mars 2021
Le Franc-Comtois Mickael Monnin en plein travail sur sa "structureuse" à skis dans son atelier du Centre National de Ski Nordique de Prémanon (Jura) en mars 2021 © Radio France - Julien Laurent

Aux manettes -depuis les JO de Sotchi (2014)- de cette "structureuse" acquise en 2006 par la Fédération Française de Ski (FFS), l'ancien technicien des Bleus du combiné nordique (originaire des Hôpitaux-Vieux, à côté de Métabief dans le Haut-Doubs) confie également le côté à la fois prenant et frustrant, de temps en temps, de son passionnant métier au service de la performance des athlètes. "Le challenge, c'est évidemment de les faire glisser le mieux possible, mais surtout de ne pas pourrir leurs courses" ! Une pression permanente et "maximale, lors des JO" où la couverture médiatique est décuplée.

À moins d'un an de la prochaine olympiade d'hiver à Pékin (4 au 20 février 2022), Mickael Monnin nous dévoile tous les petits secrets de la glisse du ski nordique français au plus haut niveau international, dans cet épisode #27 de 100% olympique, le podcast de France Bleu Besançon sur les coulisses de la performance des athlètes de Franche-Comté aux JO, en partenariat avec le Comité Régional Olympique et Sportif (CROS) Bourgogne Franche-Comté.