Replay du lundi 25 janvier 2021

Nao Monchois, le jeune grimpeur bisontin grand espoir de l'escalade mondiale

- Mis à jour le

100% olympique #17 avec Nao Monchois, déjà parmi les meilleurs spécialistes mondiaux de l'escalade à 22 ans. Le grimpeur de Besançon dévoile toutes les coulisses indissociables, la dimension mentale en tête, pour performer dans sa discipline désormais olympique en 2021 et surtout 2024 à Paris.

Le grimpeur bisontin, Nao Monchois, lors de la coupe du monde d'escalade à Briançon (Hautes-Alpes) en août 2020
Le grimpeur bisontin, Nao Monchois, lors de la coupe du monde d'escalade à Briançon (Hautes-Alpes) en août 2020 © Maxppp - Michael Bunel

La difficulté ne lui fait pas peur. C'est même ce qu'il préfère ! Nao Monchois est un des meilleurs spécialistes mondiaux de la difficulté... une des trois catégories -avec la vitesse et le bloc- de l'escalade ! Pour faire simple, c'est la pratique "ancestrale : une corde, un baudrier et le but est d'aller le plus haut possible", mais, précise le Bisontin, "en _une seule tentative_, via les prises disséminées sur la paroi qui sont découvertes juste avant la compétition et qui doivent être mémorisées en seulement 6 minutes maximum".

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le natif de Tokyo, qui a ensuite grandi à Tahiti où il a notamment développé son agilité sur les planches de surf, a brillamment gravi les échelons de son sport pratiqué assidûment depuis son arrivée à Besançon, quand il avait 12 ans

Au palmarès du fidèle licencié d'Entre-Temps Escalade, il y a notamment la Coupe de France cadet (2015), un titre de champion de France junior (2016), le Top 5 des championnats du monde jeunes en 2017 ou encore, la même année, à 18 ans seulement, trois demi-finales en coupe du monde senior. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le grand circuit mondial où Nao Monchois reste sur la meilleure performance de sa jeune carrière, en août 2020, avec une première qualification en finale et le 8e rang au terme de l'étape de coupe du monde de Briançon.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Une ascension crescendo à maintenir et améliorer encore et toujours dans l'optique des JO de Paris en 2024 ("y aura que deux qualifiés pour la France, mais j'ai très envie d'y aller !") qui feront de l'escalade un sport enfin olympique à 100%, après ses débuts en tant que discipline d'essai lors de l'olympiade 2021 à Tokyo...

Le mental plus fort encore que tout le reste, pendant mais aussi avant et après l'effort

Au Pôle France d'Escalade de Voiron (Isère), en plus de la poursuite de ses études en école d'ingénieur à Grenoble INP ("c'est important pour mon équilibre de ne pas avoir le nez dans l'escalade en continu : de parler d'autres choses, de voir d'autres gens me permet aussi me ressourcer pour mieux performer sur la paroi"), le grimpeur bisontin s'entraîne en moyenne 20h par semaine !

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La gestuelle technique, la souplesse maximale, la coordination des mouvements -mêlée à la faculté de solliciter indépendamment chaque muscle et partie de son corps en fonction de la situation- et, bien évidemment, la puissance physique nécessaire pour se hisser le plus haut et le plus longtemps possible : et pas seulement en salle de musculation, directement sur la paroi "en se suspendant aux prises _sans les pieds, à un ou deux bras_, ce qui permet d'aussi, au fil du temps, d'apprendre à repousser le moment où les muscles des avant-bras se tétanisent", précise par exemple Nao Monchois. 

Des heures et des heures à s'accrocher, dans tous les sens du terme "parce que tout le monde a un niveau physique très impressionnant, mais c'est _le petit 'plus' mental_, ce petit effort en plus que les autres n'auront pas fait qui va faire toute la différence dans le classement au final"

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Et pour être fort et bien dans sa tête, aussi, Nao Monchois ne s'interdit ainsi pas les petits plaisirs culinaires ("j'aime bien faire et manger de la pâtisserie") notamment : il nous dévoile tous ses petits secrets de la réussite au plus haut niveau international de l'escalade, dans cet épisode #17 de 100% olympique, le podcast de France Bleu Besançon sur les coulisses de la performance des athlètes de Franche-Comté aux JO, en partenariat avec le Comité Régional Olympique et Sportif (CROS) Bourgogne Franche-Comté.