Replay du lundi 4 janvier 2021

Quentin Fillon-Maillet, le Jurassien double vice champion du monde 2020 de biathlon

100% olympique #14 avec Quentin Fillon-Maillet qui dévoile tous ses secrets pour performer au top niveau du biathlon mondial. 3e des deux dernières saisons de coupe du monde, le Jurassien peaufine le moindre détail, jusqu'aux lunettes de soleil. Pour viser toujours plus grand, jusqu'à l'or des JO !

Le Jurassien Quentin Fillon-Maillet, lors de sa victoire sur la Poursuite d'Hochfilzen (Autriche) en coupe du monde de biathlon, le 12 décembre 2020
Le Jurassien Quentin Fillon-Maillet, lors de sa victoire sur la Poursuite d'Hochfilzen (Autriche) en coupe du monde de biathlon, le 12 décembre 2020 © Maxppp - Christian Bruna

Quentin Fillon-Maillet, alias QFM (son "nom de scène" et  logo officiel), c'est lui le Jurassien de Saint-Laurent-en-Grandvaux qui s'est installé depuis maintenant trois hivers dans le gotha du biathlon mondial aux côtés des deux "ogres" de cette fin de décennie, Martin Fourcade -désormais jeune retraité- et le Norvégien Johannes Boe ! 

Le Franc-Comtois a pris la 3e place finale du classement général des deux dernières saisons de coupe du monde où il pointe actuellement au 5e rang, après notamment son exemplaire week-end autrichien à la mi-décembre (2e du Sprint puis vainqueur de la Poursuite).

Et avant la reprise du circuit 2020-2021 cette semaine avec la manche allemande d'Oberhof (8 au 10 janvier).

Des podiums, que Quentin Fillon-Maillet a aussi pris l'habitude de truster lors des championnats du monde : deux médailles de Bronze individuelles (Sprint et Poursuite) en 2019 et, lors de l'édition 2020, deux fois l'Argent en solo (Sprint et Mass Start) en plus du sacre mondial avec le relais masculin des Bleus !

Gérer le moindre détail et apprendre à encore plus haïr la défaite comme Martin Fourcade

Alors, naturellement aujourd'hui à 28 ans, QFM vise encore plus grand : le globe de cristal offert au vainqueur du classement général de la coupe du monde et bien sûr, aussi, que ce soit lors des prochains Mondiaux -ceux de 2021 notamment- et de la prochaine olympiade d'hiver en 2022 à Pékin, des médailles en or désormais à titre individuel ! "J'ai un esprit revanchard par rapport aux derniers JO 2018" -les premiers de sa carrière en tant que titulaire en équipe de France olympique- où sa forme n'avait malheureusement pas pu être au niveau de ses très hautes ambitions...

Plus que jamais, le Jurassien ne lésine ainsi sur aucun détail pour continuer à atteindre ses objectifs. Et dans tous les domaines, sans exception, au quotidien. La musculation, la technique du tir et du ski : "il faut répéter environ 19.000 gestes justes pour ancrer le geste dans la mémoire musculaire", détaille notamment Quentin Fillon-Maillet. 

Séance de tractions pour Quentin Fillon-Maillet en octobre 2020 au Centre National de Ski Nordique à Prémanon (Jura) devant la citation "l'entraînement bat le talent quand le talent ne s'entraîne pas"
Séance de tractions pour Quentin Fillon-Maillet en octobre 2020 au Centre National de Ski Nordique à Prémanon (Jura) devant la citation "l'entraînement bat le talent quand le talent ne s'entraîne pas" © Radio France - Julien Laurent

La préparation mentale pour notamment encore plus "haïr la défaite comme Martin Fourcade, qui est le 'plus grand mauvais perdant' que je connaisse"

Sans oublier la nutrition, la récupération ou encore jusqu'à l'utilité, et non la futilité, de sa montre et ses lunettes de soleil qui permettent aussi de se protéger les yeux "même quand il y a pas de soleil : on peut glisser à 70 km/h dans une descente et se faire projeter de la neige dans la figure par un athlète qui est devant"...

Quentin Fillon-Maillet nous dévoile tous ses petits secrets de la réussite au plus haut niveau international dans cet épisode #14 de 100% olympique, le podcast de France Bleu Besançon sur les coulisses de la performance des athlètes de Franche-Comté aux JO, en partenariat avec le Comité Régional Olympique et Sportif (CROS) Bourgogne Franche-Comté.