Replay du lundi 24 mai 2021

Raphaëlle Tervel, l'immense handballeuse franc-comtoise des Bleues devenue coach de Besançon (ESBF)

100% olympique #34 avec Raphaëlle Tervel, la Franc-Comtoise au plus haut niveau du handball international depuis ses 17 ans. D'abord joueuse, dans les plus grands clubs européens et avec les Bleues. Puis directement coach en 2015, dans "son" club de l'ESBF à Besançon qui brille à nouveau.

Raphaëlle Tervel (tableau et feutre en mains) donnant ses consignes à ses joueuses de Besançon (ESBF) en août 2018 à Dijon, en championnat de France de D1 Féminine de handball
Raphaëlle Tervel (tableau et feutre en mains) donnant ses consignes à ses joueuses de Besançon (ESBF) en août 2018 à Dijon, en championnat de France de D1 Féminine de handball © Maxppp - Nicolas Goisque

Un palmarès long comme le bras en tant que joueuse. Sans doute le plus beau et le plus fourni de l'histoire du handball féminin français, pour Raphaëlle Tervel qui était... footballeuse jusqu'à ses 15 ans du côté de Maîche et Damprichard -son petit village familial- dans le Haut Doubs. Allez, pour ne pas être taxé de chauvinisme franc-comtois, disons que Raphaëlle Tervel "rivalise" en terme de palmarès avec une seule autre handballeuse au pays : l'actuelle gardienne des Bleues, Amandine Leynaud, a également remporté des titres, des trophées et des médailles au niveau national et international avec tous ses clubs et la sélection française. 

Comme son illustre aînée franc-comtoise qui affiche, notamment, 8 titres nationaux (Norvège, Espagne, Hongrie et France avec Besançon/ESBF en 1998, 2001, 2003), 3 sacres en Coupe d'Europe (Ligue des Champions 2013 et 2014 avec les Hongroises de Györ, Coupe des Coupes 2003/ESBF) ou encore -avec les Bleues- une couronne mondiale (2003), du bronze continental (2002 et 2006) sans oublier quatre olympiades consécutives disputées (2000 à 2012) ! 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Mais aux JO, Raphaëlle Tervel n'a jamais pu monter sur le podium, se contentant de la "médaille en chocolat" de 4e -à Athènes en 2004- en guise de meilleure performance olympique. Contrairement à... Amandine Leynaud qui, elle, est revenue des JO de Rio en 2016 avec l'Argent autour du cou : la toute première médaille olympique du handball féminin français

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un immense palmarès de joueuse, donc, pour Raphaëlle Tervel. Durant 18 longues saisons, depuis ses débuts en équipe première de l'ESBF -à 17 ans- jusqu'à l'été 2014. Mais le handball, c'est sa vie ! Et à peine six mois plus tard, en janvier 2015, la voilà qui bascule dans une deuxième carrière de coach, à 35 ans

Où ça ? Besançon, évidemment, dans son club de coeur de l'ESBF dont elle avait porté le maillot pendant 10 ans (1996-2006). D'abord comme coach adjointe de Camille Comte, pour la remontée express en D1 des Bisontines. Puis, dans la foulée, à l'été 2015, comme coach en chef aux côtés de son adjointe et ancienne équipière : Sandrine Mariot, autre figure emblématique du club bisontin et capitaine des Bleues en son temps elle aussi...

La patte de "coach Tervel" : rigueur, analyse vidéo et savante psychologie "arc en ciel"

Une première expérience de coach, payante, à la tête de son ESBF chérie qui retrouve progressivement son lustre d'antan : retour en Coupe d'Europe dès 2017 via le haut de tableau du championnat de France tous les ans ou presque (podium notamment en 2018 et peut-être encore à l'issue de cette saison 2020-2021). La méthode de Raphaëlle Tervel, coach ? Rigueur, analyse vidéo, savante psychologie (profil "Arc en ciel"), entre autres... 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Mais après 6 ans à entraîner sans relâche, "c'est du 24h/24 et 7j/7", confie-t-elle : la Franc-Comtoise a décidé de mettre sa carrière handballistique entre parenthèses à partir de cet été 2021, où elle quittera le banc de l'ESBF un avant la fin de son contrat qu'elle avait prolongé en décembre 2019.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Souffler, se ressourcer à 42 ans désormais. Pour ensuite, "pourquoi pas", prendre en main une sélection nationale et l'emmener jusqu'aux Jeux Olympiques...

Raphaëlle Tervel nous dévoile tous ses petits secrets de la réussite au plus haut niveau international dans cet épisode #34 de 100% olympique, le podcast de France Bleu Besançon sur les coulisses de la performance des athlètes de Franche-Comté aux JO, en partenariat avec le Comité Régional Olympique et Sportif (CROS) Bourgogne Franche-Comté.