Replay du mercredi 7 avril 2021

Mails piégés, virus, textos frauduleux... Ces 4 arnaques qui circulent en Haute-Loire

- Mis à jour le

C'est inédit en France, l'UFC Que Choisir de Haute-Loire a signé une convention avec la Gendarmerie pour informer les habitants d'arnaques qui sont courantes via les smartphones et les ordinateurs. Les escrocs sont de plus en plus habiles, il faut être (très) vigilant.

Illustration
Illustration © Getty - Skynesher

Un logiciel malveillant qui vide votre compte en banque

C’est la technique du « rançongiciel ». 

Votre écran devient bleu, un message (avec parfois une alerte sonore très violente) vous indique que votre ordinateur est infecté. Vous êtes alors invité à appeler un numéro pour régler le problème. 

Illustration
Illustration © Getty - Becon

Ce numéro est celui d’un pseudo-spécialiste qui vous demander d’installer un antivirus payant. Le plus souvent entre 99 et 249 euros. 

Au moment de procéder au paiement en ligne, le hacker pirate vos données bancaires. Libre à lui d’accéder à vos comptes et d’utiliser votre argent pour régler des achats.

Il suffit pourtant, simplement, d’éteindre son ordinateur pour faire disparaître le blocage - Yves Jouve Président de l’UFC Que Choisir en Haute-Loire 

Facture rejetée ? Ne payez pas, c’est une arnaque !

Il s'agit d'un mail concernant le paiement de votre facture (souvent de téléphone), prétendument refusé. 

Illustration
Illustration © Getty - Peter Dazeley

Ce message à l’effigie d’un possible créancier, vous demande de cliquer sur un lien pour ouvrir une fenêtre de navigateur sécurisée. Vous devez confirmer que vous êtes le titulaire du compte et suivre les instructions. 

Ne le faites surtout pas. Vous pourriez le payer très cher.

Des mails de la CAF ou des Impôts hyper bien imités

Les escrocs imitent des organismes connus, envoient des mails à leur effigie. 

Il est même difficile de déceler les erreurs de typographie ou d’orthographe qui mettaient, auparavant, la puce à l’oreille. Désormais, le « travail » est de qualité.

Illustration
Illustration © Getty - Avid Creative

Jamais aucun organisme ne vous demandera de cliquer, de confier vos coordonnées bancaires,… Et pour s’en assurer, vous pouvez contacté le soi-disant expéditeur du mail douteux.

Le texto signalant un colis à récupérer

On vous invite (par SMS ou par mail) à récupérer un colis. Mais avant ça, le message indique qu'il faut payer la TVA et cliquer sur un lien.  

Illustration
Illustration © Getty - Oscar Wong

Vous devez payer 1,95 euro TVA pour votre colis, payer en ligne et éviter les frais de dédouanement (15 euros). L'économie peut paraître tentante, mais il ne faut surtout pas cliquer. Là aussi, c'est une escroquerie.

Pour en savoir +

L'UFC Que choisir de Haute-Loire

Mots clés: