Replay du jeudi 29 avril 2021

Que faire pour que les jours d’après soient mieux que les jours d’avant ?

- Mis à jour le

Une période déstabilisante et inédite : la crise sanitaire a amené de nombreux points négatifs dans notre vie personnelle et professionnelle. Il ne faut pas se mentir : « c'est important de regarder les choses comme elles sont », dit Patricia Weber, coach de vie. Et en tirer du positif.

Patricia Weber
Patricia Weber © Radio France - corine madec

Ce n'est pas « nous »  le problème

Nous sommes tous concernés par cette pandémie et par ses conséquences. Le dire, se le faire entendre, c'est se rendre compte que nous ne sommes pas individuellement LE problème. « Si nous sommes nombreux, nous nous sentons presque soutenus dans notre problématique ». On ajoute des parts au gâteau, finalement. On partage les ennuis.

Parents, instits, prof de collège de lycée, docteur ès cuisine école Cyril Lignac à la télé,... 

Les burn out, dépressions, déprime ont guetté les parents – notamment- et le télétravail accentue l'isolement et le bad trip  « jogging ». 

On a bien moins bougé

Plus de salles de sports, de clubs,... cela a eu aussi un impact sur notre santé physique. Et on a plus mangé : « rares sont ceux qui se font livrer des brocolis vapeur ». 

Explosions des violences intra-familiales

La violence au sein de la famille s'est exacerbée. Chacun était centré sur l'extérieur, et là on se retrouve enfermé. Concentré sur l'intérieur. La plupart des gens ne se sont en fait « jamais rencontrés », note Patricia Weber.  

🎧 On peut aussi voir quelque chose de positif : Patricia Weber donne quelques clés, à retrouver dans le replay

Mots clés: