Replay du jeudi 25 mars 2021

Transports en commun : Comment mieux profiter de la STAS et du réseau STAR ?

- Mis à jour le

On pensait tout savoir des réseaux emblématiques de transports en commun STAS et STAR et de leurs agissements dans la Loire. Réunions, décisions, innovations, démarche propre : ils multiplient les bonnes actions pour que l'on profite au mieux des transports en commun.

Illustration - Un tram de la STAS, désormais masqué
Illustration - Un tram de la STAS, désormais masqué - STAS

Dans la Loire, la STAS (Société de transport de l'Agglomération Stéphanoise) et la STAR (Société de transport de l'Agglomération Roannaise) transportent beaucoup de ligériens, même si "une baisse importante des usagers a été enregistrée cette année", rapporte Richard Gauthier directeur de la STAR. La Covid est passé par là. Même constat à Saint-Etienne pour Nicolas Besset, nouveau directeur de la STAS, même si le réseau Stéphanois enregistre 150 000 voyageurs quotidiens en temps normal.

Des mini-concerts tous les vendredis sur la ligne 2 de STAR à Riorges

Jusqu'au 30 avril, chaque vendredi après-midi sur la ligne 2 du réseau STAR, des musiciens locaux proposent des concerts dans le bus.

Le groupe Humanation a donné un mini-concert dans le bus vendredi 19 mars 2021
Le groupe Humanation a donné un mini-concert dans le bus vendredi 19 mars 2021 - Ville de Riorges

Des réseaux stars (et Stas) dans la Loire

Le réseau STAR dessert 40 communes du Roannais, en bus exclusivement. La STAS, elle, est présente sur les 53 communes de la Métropole, avec des bus standards, des mini-bus, des bus articultés, ou encore le tramway et le trolley, emblématique de Saint-Etienne.

Saint-Etienne est la seule ville de France qui n'a jamais interrompu l'exploitation du tramway qui va bientôt avoir 140 ans - Nicolas Besset, directeur de la STAS

Le trolleybus de Saint-Etienne : un mode de transport branché et propre (à Saint-Etienne)

Le trolleybus, un mode de transport propre, et spécifique à Saint-Etienne (seuls trois réseaux en France exploitent un trolley) va être remis en avant. Des bus branchés à l'électricité, car connectés via des perches à des fils électriques. 

Trop laids ces fils en l'air au cœur de Saint-Etienne ? En voie de disparition. Moins présents, en tous cas, car on met en place une sorte de système WIFI pour limiter cette présence. "On se félicite en tant qu'exploitant car le système est bon pour l'environnement, c'est écologique car 100 % électrique", explique Nicolas Besset.

Pas trop de retards à la STAS

"Il y a toujours des choses à améliorer mais nous avons un taux de ponctualité important", note Nicolas Besset, le directeur de la STAS. 

Nicolas Besset, directeur de la STAS
Nicolas Besset, directeur de la STAS © Radio France - Arno Visconti

Des applis pour simplifier la vie des usagers

Exit aussi le bon vieux ticket chic, vive la billettique et le sans-contact, désormais sur les deux réseaux.  "L'application My Bus, développée depuis le Puy-en-Velay, permet d'acheter son titre de transport", note Richard Gauthier à la STAR. L'appli permet aussi de savoir où est le bus, combien de temps on doit patienter à l'arrêt... A la STAS, aussi, les engins sont signalés sur des cartos. Pratique !

A Saint-Etienne, une appli pilote en France

Le réseau STAS est pilote en France avec une application MaaS (Mobility as a Service), Moovizy, devenue une réalité, qui permet de consommer sa mobilité comme on consommerait Netflix. 

"On est pas seulement usager d'un tram ou d'un bus, on est aussi loueur de vélo, ou de voiture en autopartage", rappelle Nicolas Besset. Le mutimodal est à la mode chez nous et sur l'appli on peut solliciter tous les acteurs du bassin Stéphanois. La facture est unique.

Quand on doit se déplacer, il faut que ce soit fluide et pratique, et que l'on trouve tout au même endroit.

Oui, il existe des bons plans pour les tarifs 

La crise sanitaire est aussi une crise sociale avec beaucoup d'emploi perdus. La gamme des tarifs est large. Des formules qui cumulent les avantages, ou des tarifs réduits sont proposés sur les deux réseaux de transport. Gentils, mais pas trop : pas question de frauder, les amendes restent dissuasives. Par ailleurs, le contrôle du port du masque a lieu régulièrement. 

Opération de la STAS et de la police sur le port du masque dans le tram à Saint-Etienne, le 8 octobre 2020.
Opération de la STAS et de la police sur le port du masque dans le tram à Saint-Etienne, le 8 octobre 2020. © Radio France - Mathilde Montagnon
Mots clés: