Replay du mercredi 31 mars 2021

Voici comment éviter que les oiseaux se heurtent aux baies vitrées au printemps

- Mis à jour le

C'est un phénomène récurrent au printemps : des centaines d’oiseaux meurent en fonçant dans nos baies vitrées. Les petits, eux, se retrouvent en danger lors de la taille des haies…

Illustration
Illustration © Getty - Lucia Hitsatsuga EyeEm

Les oiseaux sont très actifs au printemps

"Les oiseaux sont très actifs dans la nature au printemps. C'est leur période de reproduction. Ils ont beaucoup à faire : ils défendent leur territoire, cherchent des partenaires, cherchent à manger pour leur petits qui viennent de naître", explique Claire Brucy de la LPO de la Loire (Ligue de Protection des Oiseaux). Ils font donc beaucoup d'allers retours dans la nature, et ne décèlent pas les vitres. 

Les vitres sont indécelables pour des oiseaux

Le verre présente deux problèmes : 

- il est réfléchissant : le paysage qui se reflète dans les vitres parait réel pour les oiseaux qui s'y précipitent. 

- il est transparent : les oiseaux ne peuvent pas voir l'obstacle en voulant atteindre la zone présente de l'autre côté de la vitre.   

Voilà comment on retrouve un oiseau inanimé au pied de sa large fenêtre ou de sa baie vitrée.   

Des chocs mortels

Un choc contre une vitre pour un oiseau est souvent mortel. Ils meurent sur le coup. 

Illustration
Illustration © Getty - Ashley Cooper

Soit ils sont sonnés, le malheureux parfois reprend ses esprits et ce n'est pas parce qu'il s'envole à nouveau que l'affaire et gagnée. Ils risquent, en effet, de mourir d'une hémorragie interne un peu plus loin. 

Parfois, l'oiseau choqué reste étendu au sol et ne s'enfuit pas. La meilleure réaction est de le mettre dans un carton muni de trous d'aération et de le poser dans un endroit calme et sombre. Il faut ensuite patienter une heure ou deux avant d'ouvrir le carton à l'extérieur, "dégagé" confirme Claire Brucy. Si l'oiseau ne s'envole pas, il faut prendre contact avec le centre de sauvegarde le plus proche.   

Comment prévenir les drames ?

Si vous n’êtes pas prêt à garder vos carreaux sales jusqu’à la fin de l’été, "il faut matérialiser la vitre" conseille Claire Brucy. 

Le plus connu c'est de poser des silhouettes sur ses vitres, pas plus espacées de plus "d'une paume de main".  

On peut aussi diagnostiquer : visualiser où les oiseaux tapent le plus souvent, il y a souvent des zones où ils se font avoir. 

Il faut réfléchir comme un oiseau et voir les zones à protéger en priorité. 

Les chenilles que l'on suspend à l'extérieur, des fils de coton ou de nylon, ou des dessins d'enfants, peinture à doigts (et des couleurs plutôt claires) peuvent faire partie des solutions, des actions individuelles importantes.   

La taille des haies est à éviter

Autre risque meurtrier pour les oisillons : la taille des haies en période de nidification. "Il ne faut pas le faire entre mi-mars et fin septembre, pour éviter de faire tomber des nids ou de les mettre à découvert",  alerte la LPO.

Mots clés: