Replay du mardi 6 octobre 2020

Le livre "le siècle de l'USR Pertuis"

Une histoire populaire du football en Provence !

Livre
Livre © Radio France

Le siècle de l'USR Pertuis

Livre de Romain Gardi et Lionel Gamba.

Club de football depuis 1920.

Union Sportive & Renaissance Pertuisienne

Anecdotes : 

Le stade Antonin Bonnaud qui à l'origine était un vélodrome créé en 1898 par la société Pertuis Vélo. Des courses cyclistes y furent organisées jusqu'en 1935. Le vélodrome fut démoli et remplacé par des courses de chevaux et d'ânes. Il devient municipal et fut réaménagé entre 1949 et 1951. Actuellement il comporte un terrain de football en herbe, plusieurs pistes de jeux de boules.

L'éclairage du stade fut inauguré par Josip Skoblar en personne !

Un match amical fût joué contre l'AS Aixoise, le mardi 25 avril 1972. Le buteur Olympien des années 70, véritable idole de l'époque, donna le coup d'envoi de la rencontre qui s'acheva sur le score de 2 partout !

L'Olympique de Marseille, champion d'europe en titre, s'y produisit le 8 janvier 1994, contre le Montpellier Hérault de Louis Nicollin. Une pléïade de stars sur la pelouse du stade Bonnaud, accueuillis avec tous les honneurs, notamment grâce à la section locale des Ultras Marseille, qui lors des grands matchs de l'USRP n'hésitait pas à soutenir du geste et de la voix l'équipe pertuisienne.

L'USRP possédait un club des supporters des plus actifs. Créé en 1946, composé en majeure partie d'anciennes gloires de l'équipe fanion et de leurs épouses, ils accompagnaient le club dans toutes les manifestations (arbre de noël, loto,...) et organisaient même à chaque match à domicile de l'équipe sénior un concours de pronostics !!! 

Parmis ses membres emblématiques, on peut citer Georges Calas, Gérard Martin, Michel Pelloux, Alex Brun, André Blasco, Eric Bonnaud, Robert Shuman, Claude Hoerner, Gérard Bondil, Robert Brémond

L’épopée en coupe de France lors de la saison 87/88

S’il est une saison qui marqua les esprits pertuisiens, c’est bien la saison 1987/1988.

Présidée par Joseph Flores, alors en DHR (où elle termina 4ème de son groupe) l’équipe fanion atteint les 64ème de finale de la coupe de France, c’est à dire un tour avant l’entrée des clubs de Ligue 1.

L’USRP élimina successivement La tour d’aigues (PHB) 2-1, Apt (PHA) 4-0, La Reine Jeanne d’Avignon (DHR) 2-1, Carpentras (DH) 4-3 (après prolongations) , Orange (D4) 2-1et Montélimar (DH) 2-1.

Le tirage au sort pour les 64ème de finale proposa aux pertuisiens de se mesurer aux Marseillais de l’US Endoume catalan, rencontre jouée au stade de l’Huveaune le samedi 13 février 1988. Avant de rentrer dans le détail de cette rencontre, il est bon de se remémorer quelques matchs, notamment les 2 précédents, Orange et Montélimar !

Ces 2 rencontres se sont déroulées au stade Bonnaud et un engouement extraordinaire derrière cette équipe avait vu le jour.

Contre Orange, le dimanche 29 novembre 1987, le stade accueilli plus de 600 personnes, et contre Montélimar on dénombra pas moins de 1500 personnes ! Des tribunes avaient été installées derrière le but côté rue du stade et coté rue Léon Arnoux. Toute la ville et la vallée d’aigues vibraient aux exploits de l’USRP. Toujours côté tribune, l’ambiance était digne de certains stade de division 1 (…). Tambours, klaxons, drapeaux géants, ballons, écharpes, et surtout chants étaient de vigueur.

Mots clés: