100 % Stade Lavallois

Du lundi au vendredi à 18h08

Christophe Ferron lors d'un match de Ligue 2 à Istres, le 20 septembre 2003
Christophe Ferron lors d'un match de Ligue 2 à Istres, le 20 septembre 2003 © Maxppp - SPEICH Frederic

100 % Stade lavallois : à la rencontre de Christophe Ferron, 2e joueur le plus capé au club !

Diffusion du jeudi 6 février 2020 Durée : 4min

Le jeudi, comme le veut la tradition, France Bleu Mayenne donne la parole à un ancien joueur du Stade Lavallois. Honneur à Christophe Ferron, l'ancien défenseur, âgé maintenant de 49 ans. C'est le deuxième joueur le plus capé de l'histoire du club (316 matchs) juste derrière Mickaël Buzaré (329).

L'histoire d'amour entre le Stade Lavallois et Christophe Ferron s'est écrite en deux temps. Un premier passage au club entre 1986 et 1999. Le natif d'Alençon a 16 ans lorsqu'il débarque à Laval. Christophe Ferron a vécu ses plus grandes émotions de footballeur en coupe de France, avec deux demi-finales sous le maillot mayennais. En 1993 contre Paris-Saint-Germain (défaite 1-0, but de Vincent Guérin). Et en 1997, au stade Francis Le basser cette fois, dans une ambiance de folie. Le Stade jouait à l'époque en Ligue 2 et reçoit l'OGC Nice. Malheureusement, là encore, cruelle défaite (1-0, but de Thierry de Neef).

Christophe Ferron reviendra ensuite à Laval en 2003, juste après un passage au FC Lorient. Et là encore le défenseur réalise des sacrés parcours en coupe. En 2002, il gagne la coupe de France avec les Merlus même s'il ne joue pas au Stade de France contre Bastia. Cette année-là, Lorient gagne aussi la coupe de la Ligue (5-0 contre Bordeaux). Christophe Ferron est titulaire. Dans le Morbihan l'ancien mayennais va connaître un entraîneur qui l'a particulièrement marqué : Christian Gourcuff. L'idole de Lorient, actuel coach du FC Nantes.  Pour Christophe Ferron, Gourcuff est avant tout un amoureux du jeu. Il en parle ce soir dans 100% Stade Lavallois. 

Du ballon rond à la prison

En 2005 il arrête sa carrière et devient entraîneur. Il a d'ailleurs fait pas mal de clubs de l'ouest. Alençon, le Stade Mayennais, puis La Vitréenne en 2011 avant d'être l'entraîneur de la réserve du Mans FC en 2016. Deux ans plus tard, il est démis de ses fonctions malgré la montée en Nationale 3. Aujourd'hui Christophe Ferron s'est éloigné du football professionnel. L'ancien Mayennais travail dans une prison, celle de Condé-sur-Sarthe en tant qu'éducateur sportif. C'est une prison tristement célèbre à cause d'un attentat en septembre dernier. 

Un détenu radicalisé avait poignardé deux surveillants et retenu en otage sa compagne. Christophe Ferron était dans la prison ce jour-là, le 5 mars 2019. Il travaille au quotidien avec ce genre de détenu. Dans ce qu'on appelle le QPR, le quartier de prise en charge de la radicalisation. Le ballon rond n'est quand même jamais très loin dans la vie de Christophe Ferron. Il suit de loin mais il suit les résultats du Stade Lavallois et voir le club en National lui fait mal au cœur reconnaît-il.