Replay du vendredi 28 août 2020

Le Service Civique Environnemental et les millions d'actions citoyennes font baisser la température sur terre

Il aura fallu une décision à la COP 46 de Washington en 2040 pour déclencher un engouement citoyen sur la nécessité d'actions pour sauver la planète. C'est lors de cette réunion des grands du monde qu'est né le Service Civique Environnemental. Résultat, la température de la terre baisse enfin !

Le service civique environnemental
Le service civique environnemental © Getty - David Malan

Le service environnemental gèle la fièvre planétaire.

En ce jour de l'année 2050, très bonne nouvelle : les scientifiques sont formels, les calottes glaciaires se reconstituent. Après des dizaines d'années de rapports alarmants, la température de notre planète est enfin en baisse.

A qui, à quoi attribuer cette victoire ? A la fin de la voiture à essence, dont le dernier exemplaire a été mis à la casse il y a 20 ans 

Aux Etats-Unis, puissance devenue écolo-vertueuse quand Donald Trump s’est converti à la défense de l'environnement après son AVC en 2023 ? Sans doute. Mais l'instauration du Service Civique Environnemental, décidée par la COP 46 de Washington il y a 10 ans et mis en place dans le monde entier, a été déterminante. Ce sont plus de 2 milliards d'hommes et de femmes qui se sont engagés dans des actions de sauvegarde de l'environnement.

Planter des arbres, nettoyer les océans, développer le zéro déchet ou le commerce agricole local... ces millions d'actions citoyennes ont vaincu la fièvre de notre Terre

Une fiction imaginée et rédigée par Séverin Prené de Bagneux (92), participant dans la catégorie D au concours d'écriture France Bleu "2050, bonne nouvelle pour la terre".

Mots clés: