Replay du mardi 30 juin 2020

Un espoir pour l'avenir, un ministre mondial de l'écologie vient d'être nommé

- Mis à jour le

Ça y est, enfin en 2050, un ministre mondial de l'écologie vient d'être nommé. Hortense Tanvet, australienne vient d'être élue avec 83% des suffrages ! Elle arrive à la tête de ce ministère avec des idées innovantes et respectueuse de l'environnement.

Une planète Terre verte
Une planète Terre verte © Getty - Boris SV

Un espoir pour l'avenir.

En ce jour de l'année 2050, très bonne nouvelle, tous les pays du monde se sont mis d’accord pour élire un ministre mondial de l’écologie. C’est une première dans l’Histoire et un espoir pour l'Humanité.

C'est une femme, Hortense Tanvet. Elle est australienne et dévouée à la cause écologique depuis notamment le grand incendie de 2019 qui a dévasté la forêt de son pays, tuant beaucoup d'animaux : un des premiers effets du dérèglement climatique.

Elle remporte 83% des voix grâce à des propositions innovantes.

Les premières serviront à lutter contre la pollution, et à éliminer dans les 5 ans à venir, le "8e continent" dont la surface de plastique a doublé en 30 ans. Des lois universelles obligeront tous les pays :

  1. - à pratiquer la technique du recyclage infini ;
  2. - à mettre en place des avions recycleurs d'air pollué ;
  3. - à installer sous la mer des robots-aspirateurs d'ordures ;
  4. - à utiliser la petase, une enzyme qui digère le plastique, découverte par hasard en 2018, aujourd'hui enfin opérationnelle.

Un monde meilleur, c'est aujourd'hui la volonté de tous.

Une nouvelle imaginaire rédigée en travail collectif par les élèves des classes de CM1-CM2 de l’Ecole Hortense Tanvet de Mésanger(49) accompagnée par leur enseignante, Mme Anna Nardone-Carva.

Mots clés: