5 minutes pour trancher

Du lundi au vendredi de 7h15 à 7h20

5mn pour trancher
5mn pour trancher © Getty

Faut-il ou non aller voir le "J'accuse" de Roman Polanski ?

Diffusion du mercredi 13 novembre 2019 Durée : 4min

L'avant-première a été annulée hier soir à Paris : des militantes féministes ont bloqué l'entrée. L'équipe du film, qui sort aujourd'hui en salles, a bien du mal à faire sa promotion depuis vendredi et la nouvelle accusation de viol qui vise le réalisateur.

"J'accuse" le dernier film du cinéaste  sur l'affaire Dreyfus qui a reçu le Grand Prix du jury à la Mostra de Venise sort aujourd'hui  dans les salles. Une sortie  fortement perturbée par une nouvelle accusation de viol. La photographe Valentine Monnier a accusé il y a quelques jours Roman Polanski de l’avoir violée  en 1975. Le réalisateur nie ces accusations. Les faits remontant à quarante-quatre ans sont prescrits. 

Une accumulation d'accusations

Ce n'est pas la première fois que le réalisateur franco-polonais, est mis en cause dans ce genre d'affaires. L' indignation des féministes est  grandissante. Hier soir elles ont empêché la tenue d'une avant-première à Paris. En 2017, les féministes  avaient manifesté en France contre une rétrospective qui lui était consacrée à la Cinémathèque. La même année, il avait dû renoncer à présider les César. 

Ces derniers jours l’équipe du film a mis la promotion en veille : l’acteur principal, Jean Dujardin, a renoncé à se rendre au 20 heures de TF1, dimanche. L’actrice Emmanuelle Seigner et femme du cinéaste, qui joue aussi dans le film, s’est décommandée de l’émission Boomerang sur France Inter, radio partenaire du film. La gêne est palpable  et pourtant Roman Polanski  compte encore de nombreux soutiens qui rappellent la présomption d’innocence et estiment qu'il faut distinguer l'homme et l'artiste.