Replay du jeudi 10 septembre 2020

Dany Brillant chante Aznavour

Dany Brillant rend hommage au chanteur qui a le plus compté dans sa vie.

Dany Brillant rend hommage au chanteur qui a le plus compté dans sa vie.
Dany Brillant rend hommage au chanteur qui a le plus compté dans sa vie. -

“La Bohème”, “Je m’voyais déjà”, “Mourir d’aimer”, “La Mamma”, “Emmenez-moi”, “Comme ils disent”... Pas de reproduction à l’identique, pas de réactualisation : Dany Brillant est tout simplement chez lui dans ces chansons.  

Car ce qui séduisait Dany Brillant jadis et ce qui le motive aujourd’hui est bien la même sensation : “Dans les chansons d’Aznavour, on touche l’universalité de l’homme. Elles ne passent pas par l’intellect ou par le sexe ; elles frappent toujours en plein cœur. Elles réchauffent, elles aident à tenir debout.” 

Il connaît intimement cette œuvre qui a marqué l’histoire de son art par sa stature, son ampleur, sa longévité. 

En 1977, à 12 ans, il le voit pour la première fois sur scène. C’est le choc d’une vie. Depuis toujours, les chansons d’Aznavour font partie de son quotidien.  

Puis, devenu artiste, il rencontre enfin Aznavour lors d’un hommage à Charles Trenet au festival de jazz de Montreux. Il avait fait une reprise très swing du Piano de la plage et Charles Aznavour est venu le féliciter après le concert. Une histoire commence alors. Dès lors, Charles Aznavour invite Dany Brillant à chanter avec lui sur scène, notamment en Arménie. Une relation père-fils entre artistes, qui se nourrit d’une fraternité d’immigrés dont les racines musicales sont proches. 

Pour rendre hommage à Charles Aznavour comme il se doit, Dany Brillant choisit un grand orchestre, puisque sa mémoire est emplie des arrangements de Paul Mauriat, Christian Gauber, Jean Claudric, Raymond Lefebvre… Comme les 11 chansons qu’il a choisies sont sentimentales et romantiques, il leur a donné des couleurs latines, une de ses passions de toujours.  

Mots clés: