Actu conso 2012-2013

L'association nationale des industries agro alimentaires donne ses perspectives pour 2013

A.N.I.A
A.N.I.A © DR

A une semaine de la présentation du projet de loi sur la consommation, les industries agro-alimentaires tirent la sonnette d'alarme. La fédération professionnelle redoute que la déflation mette les entreprises et les emplois en danger.

Les entreprises de l'agro alimentaires se sentent prises dans double étau. Leurs prix à la production augmentent de façon continue parce que les cours des matières premières agricoles s'envolent sur les marchés mondiaux. Mais elles ne peuvent pas répercuter ces hausses sur leurs prix de vente. Le secteur de la grande distribution avec qui elles viennent de négocier les tarifs pour cette année a refusé les hausses. Et aux dires des distributeurs s'ils avaient accepté les prix auraient augmenté de 5 % cette année.Effectivement. Le pouvoir d'achat a baissé l'an dernier et il devrait reculer encore plus cette année. Et la consommation alimentaire baisse aussi. Les industries agro alimentaires se demandent donc comment vont arbitrer les consommateurs cette année : soit ils vont acheter moins soit ils vont se tourner vers les produits les moins chers. Avec le risque de faire baisser la qualité des produits alimentaires.