Actu conso 2012-2013

Les compteurs individuels de chauffage.

Un compteur individuel de chauffage
Un compteur individuel de chauffage © DR

Banals en Allemagne, au Benelux ou au Danemark, les compteurs individuels de chauffage, qui devront être installés dans les logements collectifs les plus énergivores en France, sont des outils permettant des économies d'énergie inscrits dans la loi depuis 1974, mais qui peinent à se généraliser.

La France est très en retard en matière de compteurs individuels de chauffage. Ce qui va poser un problème maintenant que la loi Brottes a été adoptée. Elle prévoit en effet d'instaurer un bonus malus sur les factures d'énergie, qui sera calculé en fonction de la consommation. Or dans la grande majorité des logements collectifs, on ne peut pas mesurer cette consommation.La loi Brottes a d'ailleurs prévu d'obliger d'ici à 2015 tous les immeubles collectifs qui consomment beaucoup d'énergie à équiper les logements de compteurs individuels pour pouvoir calculer les factures de chaque foyer. En Allemagne, 97 % des logements sont équipés et au Danemark 91 %. En France, c'est à peine 10 %... Pourtant ces compteurs sont obligatoires depuis une loi de 1974, pour les logements qui consomment plus de 190 kwh par mètre carré. Mais aujourd'hui la consommation moyenne est de 147 kwh par mètre carré.Pour la Fondation Nicolas Hulot, les compteurs individuels permettront d'économiser entre 15 et 20 % sur les factures. L'Ademe est moins optimiste et ne table plus que sur 10 % d'économies. Quant au comité de liaison des énergies renouvelables, il annonce entre 5 et 20 % d'économies en soulignant que les compteurs individuels ne sont pas la solution miracle et que l'urgence c'est le plan de rénovation du bâtiment. Qui est attendu pour fin mars...