Actu conso 2012-2013

Les stations de ski n'ont pas le moral

Podcasts :
Les stations de ski n'ont pas le moral
Les stations de ski n'ont pas le moral © Fotolia

Les vacances scolaires de printemps commencent aujourd'hui pour les écoliers de la zone B. Les départs promettent quelques encombrements en direction des plages et des stations de ski des Alpes. Mais les stations de ski n'ont guère le moral à cause du calendrier.

Et ce n'est pas faute de neige selon les professionnels mais parce que après de longs mois d'hiver, les vacanciers n'ont plus qu'une envie : voir le soleil. Du coup, ils désertent les stations de ski au profit d'autres séjours et les réservations s'effondrent. Malgré les offres alléchantes qui se multiplient avant la fermeture des stations qui se fera dans la majorité des cas dans huit jours. C'est à dire avant que les élèves des zones A Bordeaux et C Paris soient en vacances. Or les Parisiens constituent la plus grosse clientèle des stations. D'où une fin de saison difficile. On parle de vingt jours d'activité perdus, de 35 000 emplois menacés. Du coup l'industrie touristique hivernale demande à être associée de très près à l'élaboration du calendrier scolaire pour l'année prochaine. Le ministère prévoit des vacances de printemps entre le 19 avril et le 18 mai, ce qui correspond au rythme idéal pour les scolaires, mais pas au business plan des stations.