Actu conso

Actu conso. La vente de médicaments en ligne.

La vente de médicaments en ligne
La vente de médicaments en ligne © Getty Images

Un an après le feu vert officiel, la vente de médicaments sur internet ne décolle pas en France. C'est ce que montre une étude du cabinet Celtipharm...

Aujourd'hui les ventes de médicaments sur internet ne représentent que 0,1 % du marché de l'auto médication en France. A titre de comparaison, en Grande Bretagne et en Allemagne, c'est 8 %. Mais cela fait dix ans que la vente en ligne est autorisée. Pourtant à priori les Français y sont favorables et de plus en plus à en croire un récent sondage de l'Ifop. En 2012, 13 % seulement d'entre eux envisageait d'acheter des médicaments sur internet. L'an dernier c'était le cas de 30 % des personnes interrogées. Cela dit 4 % seulement sont passées à l'acte.

Comment s'explique ce retard à l'allumage ?

Principale raison invoquée par les pharmaciens : il est assez difficile de monter un dossier pour ouvrir un site internet. D'abord il y a le coût du site lui même mais aussi le loyer à verser à l'hébergeur qui doit être agréé pour le recueil de données de santé. qui doit avoir un agrément spécifique délivré par une agence régionale de santé. Un lourd travail administratif qui bloque une quarantaine de dossiers selon Les Echos. Il faut ensuite investir pour le faire connaitre ... alors que la publicité est interdite. En fait, c'est l'Europe qui oblige la France à autoriser la vente de médicaments en ligne mais ni les pharmaciens ni les pouvoirs publics n'y sont vraiment favorables.