Replay du lundi 24 mai 2021

L’affaire Alexandre Junca : l’enquête, épisode n°1, avis de recherche

- Mis à jour le

Samedi 4 juin 2011, Alexandre, un adolescent palois disparaît subitement, à quelques mètres de son domicile. Trois jours plus tard, le fait-divers alimente toutes les conversations. Débute alors une exceptionnelle enquête policière. Dix ans après, Retour sur l’affaire Alexandre Junca.

Affaire Alexandre Junca : l'adolescent est abordé pour son portable
Affaire Alexandre Junca : l'adolescent est abordé pour son portable © Radio France - Daniel Corsand

Mardi 7 juin 2011, un titre fait la Une : Alexandre, un adolescent palois âgé de 14 ans, n’a plus donné signe de vie depuis samedi soir ! Les lecteurs du quotidien La République des Pyrénées découvrent le visage de sa mère, Valérie Lance, qui hurle son angoisse : exhibant le portrait d’Alexandre, elle invite toute personne qui saurait quelque chose à contacter immédiatement le commissariat. Depuis 36 heures, cette quadragénaire paloise remue ciel et terre. Côté police, une enquête est ouverte pour « Disparition Inquiétante ». Mais prennent-ils vraiment l’affaire au sérieux ? Refusant de croire à une fugue, Valérie est convaincue qu’une course contre la montre se joue là, maintenant. Vendredi, Alex l’a quittée sur un « bon week-end maman ». Selon un droit de visite et d’hébergement classique, comme chaque quinzaine, Alexandre a passé ce premier week-end de juin chez Philippe, son père, qui occupe un appartement au centre-ville de Pau.

Que sait-on exactement de son emploi du temps le jour des faits ?

Samedi, vers 15h20, l’adolescent part rejoindre des collégiens de son âge au quartier populaire de Saragosse où se tient une petite fête. L’heure avance, Alexandre envoie un SMS à son père qui l’autorise exceptionnellement à rentrer pour 22h, au plus tard. La soirée bon enfant se poursuit au domicile de Sarah chez laquelle le petit groupe admire le feu d’artifice. Il est 21h52. L’ado palois pianote à nouveau. Il n’a certes pas encore mangé mais, promis, il sera rentré pour 23h, dernier carat. Une heure plus tard, Steve et Elodie quittent Alexandre qui enfourche son vélo, en direction du centre-ville. Les minutes passent. Philippe Junca s’inquiète. A 23h02, il tente de contacter le portable de son fils. Sans résultat. Alexandre est sur messagerie. Le papa insiste. Rien. La nuit, puis la journée de dimanche passent. A l’heure de rentrer chez sa mère, Philippe Junca doit se résoudre à lui annoncer la nouvelle : voilà déjà un jour qu’Alexandre a disparu !