Replay du vendredi 16 avril 2021

Louis et Mireille - Épisode n°5 / Le crime d’un fou

Il y a 30 ans, en avril 1991, un retraité palois était inculpé d’avoir assassiné son épouse dans leur confortable demeure. Le Juge d’instruction l’envoie sous les verrous, le temps de démêler les circonstances du drame…

Palais de Justice de Pau
Palais de Justice de Pau © Getty - P. Eoche

Vendredi 12 avril 1991, la lourde porte métallique de la prison de Pau se referme après qu’un fourgon de police vient d’y déposer un nouveau pensionnaire : Louis Arnaud, 65 ans, retraité des pétroles, né à Meknes, assassin présumé de son épouse. Comme la loi l’exige, le juge d’instruction Jean-Louis Lecue désigne un expert psychiatre. Sa mission : examiner le vieil homme et dire s’il souffre d’une pathologie psychiatrique qui aurait altéré voire aboli son discernement. Deux mois plus tard, c’est la surprise : selon l’expert palois, Louis Arnaud souffre d’une grave démence sénile depuis quelques temps. Et son proche entourage ne s’est aperçu de rien ! Certes, son langage est sans doute moins rapide. Certes, sa mémoire lui joue des tours. Mais de là à imaginer pareille issue ! L’examen du cerveau réalisé à l’aide d’un scanner lève tous les doutes : le papy assassin souffrait bien d’une démence dégénérative et irréversible.

Quelle conséquence ce diagnostic emporte-t-il ?

Qui dit démence dit irresponsabilité pénale. En clair, Louis Arnaud pourrait bien ne jamais être jugé pour l’assassinat de son épouse. Impensable pour les enfants de Mireille qui remuent ciel et terre afin que le vieil homme soit traduit devant une Cour d’assises ! Le Juge d’instruction désigne donc deux nouveaux experts. Un mois plus tard, leur diagnostic est identique : Louis Arnaud est pénalement irresponsable. Colère du fils aîné de Mireille, issu d’un premier lit. Guy Messina accuse le retraité d’être un simulateur. A l’écouter, Louis Arnaud joue au fou pour échapper à la prison ! Rongé par la douleur, Guy se souvient qu’au Maroc, déjà, dans les années 50, sa famille avait été massacrée lors des émeutes. Sa mère avait miraculeusement réussi à sauver sa vie et celle de ses deux enfants. Mireille n’a hélas pas survécu à la main criminelle de son second époux. Pour ce drame horrible, Louis ARNAUD a fini ses jours sans avoir été jugé…