Affaires classées racontées par Thierry Sagardoytho

Une enquête aux quatre coins d'Europe...
Une enquête aux quatre coins d'Europe... © Getty

Au nom du Fils... / Épisode n°4 : Mauvaise étoile (Affaire Cathy Livarek)

Diffusion du jeudi 28 novembre 2019 Durée : 2min

Janvier 2012, un ado bayonnais de 15 ans est enlevé par un inconnu à la porte du Collège Marracq. Le proviseur alerte les policiers qui suspectent bien vite sa mère d’avoir organisé cette disparition. La PJ de Bayonne se lance sur la piste d’un astrologue parisien qui serait mêlé à ce rapt !

Selon ses proches, l’astrologue parisien, expert en Feng Shui, serait venu sur la côte basque le 3 janvier 2012 pour y effectuer « une prestation ». Tiens donc. Vingt jours plus tard, son ciel astral s’assombrit. La PJ bayonnaise le place en garde à vue. Il passe à confesse. Cathy Livarek l’a approché en prétextant s’intéresser à l’astrologie. Peu à peu, celle qu’il qualifie de « parano » lui aurait confié le dramatique roman de sa vie. Par « souci d’humanité », le mage des étoiles accepte de l’aider moyennant 1.600€. Le jour de la rentrée, il passe à l’action. Ruben se présente à la porte du collège Marracq. L’inconnu se dit « éducateur ». Il convainc l’adolescent de monter dans son véhicule et le conduit 200 mètres plus loin. Cathy est là, accompagnée d’un autre homme. Ruben embrasse sa mère qui a changé d’identité et se nomme « Sarah Lévy ». Selon l’astrologue, elle se cache en Italie. Le soir même, une mauvaise étoile le mène en prison.

Grâce aux écoutes téléphoniques, la fugitive est localisée du côté de Bari, en Italie. Les policiers sautent dans le premier avion. A leur arrivée, Cathy Livarek et Ruben se sont déjà évaporés. En septembre 2012, l’enquête rebondit à Thessalonique, en Grèce. La police locale signale à Interpol qu’un collégien français et sa mère ressemblent furieusement aux deux fugitifs. Les enquêteurs vérifient. Le tuyau est bon. Le 25 septembre, c’est la fin ! Cathy est arrêtée et extradée en France. Face au juge d’instruction, elle conteste avoir enlevé son fils, préférant parler d’une « opération sauvetage d’un ado en danger ». Déboussolé par cette odyssée grecque de 9 longs mois, Ruben rentre chez son père, à Espelette. Un père médusé par le lavage de cerveau que son fils a subi. En cavale, Cathy lui répétait sans cesse qu’il faut « oublier ce papa qui est mort ». Ruben livre aussi d’autres détails qui intéressent grandement la Justice…