Replay du mercredi 5 février 2020

Gendarmes et Extraterrestres / Épisode n°3 : Nuit d’étoiles (Affaire l’OVNI des Aldudes)

- Mis à jour le

Février 1985, la presse écrite régionale rapporte que des gendarmes et douaniers, en surveillance nocturne à Urepel, ont aperçu un OVNI dans le ciel basque ! L’annonce de ce curieux fait-divers attise la curiosité des lecteurs qui hésitent entre sourire et incrédulité…

Louis De Funès sur le tournage du "Gendarme & les Extra-Terrestres"
Louis De Funès sur le tournage du "Gendarme & les Extra-Terrestres" © Getty

Au cinéma, le populaire Louis de Funès a immortalisé les frasques du célèbre gendarme de Saint-Tropez confronté à une soudaine invasion d’extraterrestres. C’était en Janvier 1979. Au Pays Basque, six ans plus tard, deux militaires de la brigade des Aldudes vont vivre la surprise de leur carrière. Samedi 2 février 1985, il est 23h. Une Renault 6 de couleur bleue circule, tous phares allumés, sur les hauteurs du village d’Urepel. A son bord, deux gendarmes effectuent une patrouille de surveillance nocturne à proximité de la frontière avec l’Espagne. Une mission de routine à une époque où l’activisme terroriste d’ETA et la recrudescence des trafics en tous genres obligent à une vigilance maximale. Les deux militaires sont des enfants du pays. Ils connaissent le secteur comme le fond de leur poche. Ils tombent nez à nez avec un véhicule banalisé des douanes. A bord, trois gabelous observent les environs. Il n’y a pas âme qui vive…

Il n’y a visiblement personnes dans les alentours, sauf dans le ciel de cette nuit étoilée…

Les deux patrouilles s’arrêtent et une discussion s’engage entre douaniers et gendarmes. Soudain, l’attention des cinq hommes est attirée par un objet lumineux de la grosseur d’une étoile rouge et verte, selon l’un d’eux. Pensant à un avion, ils n’y prêtent guère attention. Sauf que le mystérieux objet demeure statique. Il semble se situer très loin, bien au-delà de la ligne d’horizon. Un épais brouillard enveloppe le bas de la vallée tandis que sur les sommets, le ciel est clair et étoilé. Les cinq hommes se frottent les yeux lorsqu’ils aperçoivent un curieux manège. L’objet lumineux se déplace soudainement à grande vitesse, de la gauche vers la droite, avant de reprendre sa position initiale. Au loin, il n’y a étonnamment aucun bruit. Difficile de croire à la présence d’un avion selon les cinq fonctionnaires qui décident de rentrer aussitôt à leur unité. Ils dressent procès-verbal de leurs constatations et l’affaire fuite, le lendemain, dans la presse. Affaire à suivre...