Affaires classées racontées par Thierry Sagardoytho

La vengeance du voleur...
La vengeance du voleur... © Getty

Le Domestique / Épisode n°3 : 2ème acte (Affaire Jean Apprendesteguy)

Diffusion du mercredi 4 décembre 2019 Durée : 2min

Maurice Brouca, un agriculteur du petit village de Taron, au nord-est du département, recrute un jeune domestique natif de Bayonne. Très vite, le maître des lieux suspecte sa recrue de lui dérober de l’argent. Ses soupçons deviennent hélas réalité…

Lundi 13 juin 1949, il est 10h du matin. Maurice Brouca dépose plainte contre son ancien domestique pour vol d’argent et agression. Au gendarme qui le reçoit, l’agriculteur de Taron raconte que ce matin, aux aurores, Jean Apprendesteguy lui a asséné un violent coup de bâton sur le crâne. Maurice est convaincu qu’il a tenté de le tuer ! « Pourquoi Diable ? » questionne l’Adjudant. « Pour me voler mes économies. Jeannot est un voleur ! ». Maurice signe sa plainte et se retire. Les gendarmes de Thèze se mettent aussitôt au travail. Où est passé le suspect ? Ils le localisent, quelques heures plus tard, dans le village voisin de Coslédaà. L’ex-domestique a déjà retrouvé un travail. A son nouveau patron, il a raconté que « ce matin vers 6h, son patron a été agressé par un inconnu ». Craignant qu’il ne lui arrive la même chose, le domestique dit avoir démissionné. Il oublie juste de dire que c’est lui l’agresseur !

Les gendarmes passent les menottes à l’ex-domestique de Taron et le conduisent à la brigade. En le fouillant, ils mettent la main sur une somme de 40.000 francs dissimulés dans son veston et un trousseau de clefs ! L’une d’elles intéresse les enquêteurs. Elle ouvre la serrure du domicile de M. Berthoumieu, le Maire de Sevignacq, chez qui le domestique travaillait avant d’être engagé à Taron. Comme par hasard, M. le Maire a récemment été cambriolé. Les gendarmes sont convaincus que le vaillant domestique est aussi un redoutable voleur. Aurait-il fait d’autres victimes ? L’enquête continue. En attendant d’être à nouveau convoqué, Jean Apprendesteguy est remis en liberté au terme de sa garde à vue. Grossière erreur. Les gendarmes ignorent que l’ex-domestique n’a maintenant qu’une seule idée en tête : se venger en assassinant le couple Brouca ! Le lendemain, Jean prend la direction du village de Taron...