Replay du jeudi 17 septembre 2020

Vendu au diable, épisode n°4 : jamais un sans trois (affaire Vincent Elicabide)

Un enseignant de Notre Dame de Bétharram est accusé d’un triple crime monstrueux. Après avoir assassiné un gamin de 11 ans, il s’apprête à recommencer, 2 mois plus tard. Nous sommes en mai 1840, à Pau.

Passage par Bordeaux pour les 2 victimes de Vincent Elicabide
Passage par Bordeaux pour les 2 victimes de Vincent Elicabide © Getty - Apic

La jeune mère et sa fillette franchissent le porche de la gare de Pau. Elles montent à bord d’une diligence qui les conduit à Bordeaux. C’est là que Vincent Elicabide leur a donné rendez-vous, histoire qu’ils fassent ensemble ce long trajet jusqu’à Paris où Joseph, le fiston, est, paraît-il, impatient de les retrouver. La jeune maman ne nourrit aucun regret à l’idée de quitter le Béarn. Son nouvel amant affirme lui avoir débusqué un emploi de femme de maison, dans les faubourgs huppés de Saint Germain des Prés. Mais avant, Elicabide suggère à Marie et Mathilde de faire étape durant une nuit en Gironde. Il veut en profiter pour les présenter à sa sœur, employée de maison chez de riches propriétaires à Artigues près Bordeaux. En ce matin de mai, le soleil est de la partie. Pourquoi ne pas profiter de ce temps printanier pour s’y rendre à pied ? Le trio part donc à travers champs. Soudain, le ciel se gâte. De gros nuages apparaissent à l’horizon…

Sur la commune d’Ivrac, le trio arpente un chemin tortueux. La jeune femme et sa fillette sont épuisées par cette marche interminable. Elles n’ont même pas remarqué qu’Elicabide marche légèrement en retrait, tenant un marteau dans sa main droite. Le jeune homme se met soudain à les frapper l’une et l’autre, au point de les assommer ! Il les étend ensuite à ses pieds avant de leur sectionner la gorge, à l’aide d’un couteau. A 2 mois d’intervalle, usant d’un mode opératoire strictement identique, l’ex-séminariste de Bétharram a assassiné le fils, la mère, et la jeune sœur ! Elicabide dissimule les 2 corps avant de s’enfuir. Plus tard, des passants feront la macabre découverte. L’annonce du double crime se répand le soir même à Bordeaux. Un aubergiste signale à la Police qu’un étrange client porte des vêtements tachés de sang. Elicabide est démasqué et aussitôt interpellé. Il doit maintenant livrer les clefs de l’énigme.

Mots clés: