Affaires classées

Henri IV, roi de France et de Navarre
Henri IV, roi de France et de Navarre © Getty

Chasse aux Sorcières. Épisode n°1 : Henri, Roi de France et de Navarre

Diffusion du lundi 28 octobre 2019 Durée : 2min

Juillet 1609, le Roi Henri IV dépêche 2 magistrats Bordelais au Pays Basque. L’ordre Royal est clair : ils devront éradiquer ces femmes de mauvaise vie baptisées « sorcières ». 4 siècles plus tard, une question subsiste : Pourquoi ces dizaines de victimes ont - elles péri sur le bûcher ?

Voici 20 ans que le protestant, Henri de Navarre, s’est installé sur le trône du royaume de France.Le 1er août 1589, son lointain cousin, le Roi Henri III, allongé sur son lit de mort, l’a désigné comme son successeur après qu’un moine dominicain l’a assassiné. Seul obstacle, le royaume de France est, à l’époque, majoritairement catholique. Qu’importe. Henri de Navarre abjure le protestantisme et embrasse officiellement la religion catholique.
Celui qui est déjà Roi de Navarre devient également Roi de France. Certes, l’histoire le baptisera comme « le bon Roi Henri IV ». Mais, de son vivant, il est avant tout un Roi impopulaire. Henri IV trouve un royaume en grande pauvreté. Il commence par augmenter massivement les impôts. Les paysans se révoltent. La colère gronde dans les campagnes. Pour renflouer les caisses du royaume, Henri envoie une expédition au Canada où Samuel de Champlain fonde la ville de Québec en 1608.

A l’époque, la question religieuse agite beaucoup les esprits

En 1598, Henri IV a mis un terme aux sanglantes guerres de religion qui ont ravagé le Royaume depuis 1562. En promulguant l’Édit de Nantes, Henri de Navarre espère faire la paix entre les protestants et les catholiques. Une paix qui masque mal une société très violente. A l’époque, les épidémies déciment une population pauvre et mal nourrie. Des hommes se provoquent en duel.
D’autres, avides de fortune, enlèvent de force les filles à marier issues de familles aisées… Au Palais du Louvre, à Paris, le Roi reçoit une lettre du Seigneur d’Urtubie installé dans la province basque du Labourd. A l’entendre, la noblesse et la bourgeoisie locales se font la guerre. De violentes bagarres opposent des groupes armés sur un territoire allant de la cité Luzienne jusqu’à Urrugne.
Selon le Seigneur, la cause est entendue. Ses adversaires pratiquent la sorcellerie. Il en appelle au Roi car il est urgent de mettre un terme à ces désordres.