Affaires classées racontées par Thierry Sagardoytho

Illustration Justice
Illustration Justice © Getty

Le Magot de Margot dans l'affaire Lagrave / Episode n°5 : La justice triomphe du crime

Diffusion du vendredi 22 novembre 2019 Durée : 2min

Novembre 2001, à Eysus, près d’Oloron, les gendarmes enquêtent sur le meurtre inexplicable de Margot, une mamie âgée de 78 printemps. Il faudra 12 longues années d’enquête pour identifier et interpeller 2 suspects : un couple oloronais en instance de divorce.

Face aux Gendarmes, Daniel Trey passe aux aveux.
Le meurtrier de Margot Lagrave, c’est lui. A l’écouter, son couple était dans la panade. En guise de remède, Karine l’incite à cambrioler l’habitation de la vieille dame.
Il est 20h, ce dimanche 11 novembre 2001. Karine conduit la Golf du couple. Leurs 2 enfants sont assis à l’arrière. La rue des écoles est sombre et déserte. Karine coupe le moteur et lui ordonne : « vas-y ! ». Trey s’empare de gants polaires et d’un couteau, « au cas où ». Il s’approche de la porte, entre, et fouille la pièce du bas. Margot le surprend depuis l’escalier. Craignant qu’elle le dénonce, Trey l’empoigne et commet l’irréparable.
Avec sang-froid, il fouille ensuite l’habitation, emportant pour seul butin quelques francs et bibelots sans valeur. Trey remonte en voiture : « je crois qu’elle est morte ». Avec froideur, Karine rétorque : « tu ne dis rien, je m’en occupe ! ». Le couple démarre en trombe dans la nuit noire

Le duo infernal va ensuite se fondre dans l’anonymat en espérant se faire oublier…

Le lendemain, Karine et Daniel se débarrassent des gants et du couteau. Une arme que les gendarmes découvrent, 12 ans plus tard, au domicile d’un proche. L’ADN de Margot s’y trouve encore.
A son tour, Karine passe aux aveux. L’ex-coiffeuse avoue l’avoir conduit sur les lieux du crime. Mais, elle nie mordicus avoir fomenté ce funeste projet.
Le soir même, le duo part en prison, plus déchiré que jamais. Aux assises, les jurés voient comparaître un couple infernal qui se complète à la perfection.
Qui de Karine ou de Daniel manipule l’autre ? Mystère. Pour meurtre, Daniel écope de 20 années de réclusion. Pour complicité de vol avec arme, Karine écope de 10 années de prison. Fin de l’affaire. Le crime d’Eysus a bien failli devenir un crime parfait.
Il a suffi d’un faux pas pour que la Justice triomphe du crime. A tour de Julien Marco, avocat de la partie civile, de conclure : « Margot a été tuée avec froideur, pour le vol d’un magot qu’elle n’avait pas ».