Toutes les émissions

Affaires classées

Arnaque ou innovation ?
Arnaque ou innovation ? © Getty

Attrape Gogos : Paroles, Paroles... (Affaire C 21)

Diffusion du lundi 8 octobre 2018 Durée : 2min

Septembre 1995, un chef d’entreprise Béarnais annonce l’ouverture d’une usine créatrice de plusieurs centaines d’emplois sur la commune d’Urrugne. Il dit être l’inventeur d’une pilule qui va révolutionner la conservation des produits agricoles ! Génie de la de la science ou de l’escroquerie ?

Dimanche 17 septembre 1995, le maire de Saint-Jean-de-Luz, Michèle Alliot-Marie, retrouve son fauteuil de députée de la 6ème circonscription du Pays Basque au Palais Bourbon. Écartée du gouvernement d’Alain Juppé issu de la victoire de Jacques Chirac à la présidentielle de mai, l’ancienne ministre de la jeunesse et des sports d’Édouard Balladur revient sur ses terres. Durant cet intermède ministériel de 2 années, c’est son suppléant Daniel Poulou, maire d’Urrugne, qui a fidèlement gardé la place. En cette fin d’été, la campagne électorale s’avère plus délicate que prévue pour madame le maire. Au Pays Basque, beaucoup s’inquiètent. Certes, sa cité balnéaire connaît un développement touristique flamboyant. Mais le tourisme ne fait pas tout. Le marché de l’emploi se dégrade. A Ciboure, l’usine Saupiquet semble battre de l’aile.

Depuis plusieurs mois, les 130 salariés de la dernière usine du port de pêche Luzien redoutent sa fermeture au profit d’une délocalisation en Bretagne. L’emploi est donc LE sujet sensible de cette élection législative partielle en Pays Basque. Des emplois nouveaux, Michèle Alliot-Marie et son suppléant en annoncent par centaines. Ce 29 août, moins de 20 jours avant le scrutin, les 2 candidats étiquetés RPR claironnent haut et fort qu’un groupe Belge va prochainement s’implanter sur la commune d’Urrugne. La nouvelle tombe à pic en cette fin d’été plutôt morose : le suppléant de MAM est justement le maire d’Urrugne. Dès l’an prochain, plus de 120 nouveaux emplois seront à pourvoir. Mieux encore, il y en aura 500 supplémentaires à l’horizon 1997. L’annonce crée un bel appel d’air pour la candidature de l’ex-ministre des sports.

A écouter le tandem Alliot-Marie/ Poulou, un groupe Belge, baptisé « Conserver » et implanté à Bruxelles, désire s’implanter à très bref délai sur la zone industrielle Berrueta. Le Béarn ne serait pas en reste : à Sauveterre, une implantation serait aussi envisagée. Selon les 2 candidats, « Conserver » détiendrait un procédé révolutionnaire qui permet de prolonger la durée de vie des fruits et légumes. Grâce à ce miraculeux granulé, les fraises garderaient leur fraîcheur première plus de 15 jours après la récolte. Mieux encore pour les tomates. Elles conserveraient leur saveur originelle 1 mois durant. L’effet d’annonce marche à plein. Plus d’un millier d’enveloppes cachetées affluent à la mairie d’Urrugne. Autant d’espoirs qui accompagnent l’élection du ticket Alliot-Marie/ Poulou. Reste maintenant à transformer le rêve en réalité...