Affaires classées racontées par Thierry Sagardoytho

Un dernier train pour Paris
Un dernier train pour Paris © Getty

Dernier Train pour Paris. Épisode n°1 : Halte en Gare.

Diffusion du lundi 1 avril 2019 Durée : 2min

13 avril 1989, une étudiante de 25 ans, montée en gare de biarritz, est découverte 2h plus tard, sur le ballast de la voie ferrée reliant Dax à Bordeaux. Y aurait-il un meurtrier à bord du train Express Hendaye-Paris.

Jeudi 13 avril 1989, le Train n°10126 reliant Hendaye à Paris entre en gare de Biarritz-La Négresse. 

Il est 9h03, Jeanne, une jolie brune âgée de 25 ans, monte à bord. Voiture n°68, Siège n°35. C’est parti. Fini la semaine de vacances à visiter Philippe et Simone, ses parents installés sur la côte basque. Ce matin, l’étudiante regagne Rouen, capitale de la Haute-Normandie. Lundi prochain, elle attaque le dernier trimestre de son année universitaire. Le train s’élance en direction de Bayonne. 

A bord, il y a 6 personnes âgées disséminées çà et là. La rame n°68 est quasi-déserte. Une heure plus tard, le train entre en Gare de Dax. Plongée dans la lecture d’un magazine, Jeanne ne s’aperçoit même pas qu’un homme la fixe avec insistance depuis sa montée à bord. Le train quitte maintenant la sous-préfecture des Landes. 

Jeanne se lève en direction des toilettes. Les minutes passent. Son absence se prolonge. Étonnamment, aucun des 6 autres voyageurs ne la voit revenir. Une heure, deux heures, trois heures passent. Soudain, en Gare de Saint-Pierre Des Corps, le contrôleur lance une curieuse annonce : sur ordre des autorités, le train est arrêté.

4 Gendarmes en tenue pénètrent dans le wagon. Ils désignent le fauteuil n°35. Il est inoccupé depuis 3 h. Les militaires examinent le sac à main et le bagage que la jeune femme a abandonnés, avant de disparaître. L’adjudant donne l’ordre aux 6 passagers de descendre immédiatement. Ils ne doivent surtout pas s’éloigner. 

Ce 13 avril, le Train n°10126 est arrêté en gare. Jamais, il n’arrivera à destination.