Toutes les émissions

Affaires classées

Que s’est-il passé à l’intérieur du Train reliant Hendaye à Paris, ce matin printanier d’avril 1989 ?
Que s’est-il passé à l’intérieur du Train reliant Hendaye à Paris, ce matin printanier d’avril 1989 ? © Getty

Dernier Train pour Paris. Épisode n°2 : L’inconnue de BUGLOSE.

Diffusion du mardi 2 avril 2019 Durée : 2min

Thierry Sagardoytho nous ramène au printemps 1989. Au matin du 13 avril, une jeune femme monte à bord du Train reliant Hendaye à Paris. On s’aperçoit, plus tard, que la jeune passagère a curieusement disparu de la rame…

Voilà maintenant une heure que le Train express reliant Hendaye à Paris est immobilisé en gare de Tours. Les passagers ignorent tout du drame qui s’est joué à bord, en fin de matinée. 

A 10h45, le Chef de gare de Dax alerte la gendarmerie des Landes. Un cheminot vient de lui signaler la découverte d’une forme humaine au Point kilométrique 137, sur la commune de Buglose. 

A 11h, les gendarmes découvrent - sur le ballast - le corps atrocement mutilé d’une femme. Son visage est méconnaissable. Les restes de la malheureuse s’étalent sur une centaine de mètres. Le médecin légiste arrive. L’inconnue est visiblement tombée du train. L’enquête doit maintenant établir s’il s’agit d’un accident, d’un suicide, ou d’un meurtre.

Le Parquet de Dax est informé de la macabre découverte. Le Substitut Patrice Michel ouvre aussitôt une enquête judiciaire. Une heure plus tard, les événements se précipitent. Un cheminot signale qu’en gare de Laluque, à 5kms en aval, un employé a découvert une chaussure noire de type ballerine, et un sac à main. 

A l’intérieur du sac, les gendarmes saisissent divers documents d’identité au nom de Jeanne Agosta, habitant à Rouen. Au fond de ce sac, il y a un billet de train au même nom. Le ticket a été composté ce matin, à 9h, en gare de Biarritz. La voyageuse regagnait PARIS à bord de la voiture 68. L’inconnue découverte sur les rails, à Buglose, porte maintenant un nom.

Selon la SNCF, aucun autre train n’a circulé sur cette voie ce matin, hormis le passage du rapide n° 10126 reliant Hendaye à Paris. La malheureuse est donc tombée de ce train-là, et d’aucun autre. Un détail intrigue les Gendarmes : si la victime a chuté accidentellement à hauteur de Buglose, comment sa chaussure et son sac à main se sont-ils trouvés 5kms plus loin ? Il est impossible qu’ils aient été traînés sur une distance aussi longue par le train. 

Déduction : une main humaine les a jetés après la chute de la passagère. Il y a donc un meurtrier à bord du train en route vers PARIS. Les enquêteurs doivent intercepter la rame n°68 au plus vite pour identifier le suspect. 

Il est 13h. Une vingtaine de Gendarmes envahit le quai de la Gare de Tours.