Toutes les émissions

Affaires classées

Une enquête en noir & blanc...
Une enquête en noir & blanc... © Getty

Évasion pour l’Échafaud : Prison de Campagne (Affaire Daubagna-Darget-Menaut)

Diffusion du lundi 3 septembre 2018 Durée : 1min

« Affaires Classées » nous ramène cette semaine 124 ans en arrière, au mois d’avril 1894, à Orthez. Cette minuscule prison qui enfermait des détenus Basques, Béarnais et Landais va soudain faire la une des journaux de l’époque à l’occasion d’un curieux fait-divers...

Il existait autrefois une prison à Orthez. Érigé face à l’hôtel de ville, ce dépôt de sûreté tenait plus d’une pension de famille que d’un établissement carcéral. Ici, la prison, c’est une affaire de famille. La surveillance du bâtiment revient à M. Moula, le gardien-chef. Il est l’unique surveillant qui ouvre et referme les cellules. Aux fourneaux, il y a Irma, son épouse. Elle veille à l’intendance et à préparer le repas des détenus. En ce mois d’avril 1894, l’austère bâtisse abrite 4 pensionnaires parmi lesquels Jean-Joseph, un Bayonnais de 23 ans, qui purge une année de prison pour de menus larcins. Autre détenu : Joseph, un ancien domestique accusé d’avoir détroussé son employeur, un riche banquier de la ville. Cette minuscule prison de campagne renferme davantage des voleurs de poules que des bandits de grand chemin. Elle va pourtant faire la une des journaux de l’époque.

Cette histoire débute à 7h du matin, le jeudi 19 avril 1894. Le concierge de la mairie d’Orthez entend de curieux gémissements venant de la prison d’en face. Depuis la fenêtre, il reconnaît Mme Moula, l’épouse du gardien-chef. La malheureuse appelle à l’aide ! Respirant péniblement, elle se dit enfermée dans une cellule tandis que son époux serait mort… Le concierge de l’hôtel de ville court aussitôt réveiller le commissaire de police. Une heure plus tard, aidés d’un serrurier, ils pénètrent dans la prison : le corps ensanglanté du gardien-chef Moula gît au sol, près de la porte d’une cour de promenade. Pour lui, c’est terminé. Forçant une seconde porte, le commissaire découvre la malheureuse Mme Moula dans un sale état. A l’étage, un prisonnier âgé de 16 ans est enfermé. Mais les 3 autres détenus se sont fait la belle. Pour cela, ils ont assassiné le gardien-chef Moula...