Replay du lundi 30 septembre 2019

La Bourse ou la Vie / Épisode n°1 : Nuit Noire (Affaire du rapt de Sare)

- Mis à jour le

Septembre 1994, un commerçant Luzien est enlevé par trois individus armés, dans le village de Sare. Ses ravisseurs exigent une rançon de vingt millions de Francs. Sinon, le pire pourrait bien lui arriver. Que cache cet enlèvement inspiré des plus grandes pages du grand banditisme ?

l'affaire du rapt de Sare
l'affaire du rapt de Sare © Getty

C’est un paradis rustique niché à la croisée des chemins et des civilisations. Un paysage de carte postale fait de collines, de prairies, et de superbes maisons Basques dont certaines datent de 6 siècles. Bienvenue à Sare, village classé parmi les plus beaux de France. Ici, la frontière naturelle avec la Navarre débute au sommet de la Rhune et s’étend vers le Sud, au milieu des montagnes, des bois et des landes. Ici, les maisons d’allure massive portent le rouge basque du sang des bœufs en étendard. A l’époque où Biarritz recevait son gratin de gens illustres, le village de Sare a compté son lot de visiteurs célèbres : le Roi Édouard VII, la Reine de Serbie, le Général de Gaulle, Sir Winston Churchill ou l’écrivain Pierre Loti.  Depuis la nuit des temps, le village basque de Sare est le fief des pelotaris, des chasseurs de palombes, des bergers, et… des contrebandiers. Des traditions qui se transmettent de génération en génération.

Mardi 27 septembre 1994, il est 2h15 du matin. La nuit est tombée depuis longtemps sur le village de Sare. Bernard, un commerçant Luzien, n’a qu’une hâte : rejoindre sa résidence située sur les hauteurs du col de Saint Ignace et se coucher. Les mains cramponnées sur le volant, il scrute la route serpentée que les phares de sa Golf dessinent au loin. L’endroit est désert. A l’entrée de la propriété, Bernard s’arrête. Il actionne la télécommande ouvrant le portail électrique de sa demeure. Soudain, un homme cagoulé, vêtu d’une parka militaire et de gants surgit de l’un des piliers du portail. L’inconnu hurle « Police » ! Bernard sursaute de peur. Instinctivement, il tente de fuir en marche arrière. Impossible. Une Peugeot 205 de couleur rouge surgie de nulle part est stationnée derrière lui, tous feux éteints. 2 autres individus, cagoulés et armés, lui collent une arme contre la tempe. Bernard se rend. Qui sont ces hommes armés ? Que lui veulent-ils ?