Société

Affaires classées

les Fêtes de Nay, théâtre d'un drame...
les Fêtes de Nay, théâtre d'un drame...

Le Pont des Larmes / Épisode n°1 : Jérémy (Affaire Jérémy Censier)

Diffusion du lundi 9 septembre 2019 Durée : 2min

Samedi 22 Août 2009, les Fêtes estivales de Nay, à l'est de Pau, virent au drame : un jeune gersois meurt sous les coups d’un groupe d’agresseurs qui prennent aussitôt la fuite. Qui sont les meurtriers ? Que voulaient-ils à ce jeune homme sans histoire ?

Il porte la fougue et la beauté de ses 19 printemps. Jérémy habite le village gersois de Saint-Cricq. En cet été 2009, le jeune homme au sourire d’ange croque la vie à pleine dents. Les succès s’enchaînent. Jérémy décroche son baccalauréat, puis son permis moto. Féru de judo, il pressent sa vocation. Comme Joël, son père policier à Auch, qu’il admire, le jeune gersois rêve d’un métier d’action au service de ses semblables. Jérémy deviendra gendarme ou gardien de la paix. Le 15 août passe. La rentrée de septembre pointe déjà son nez. Comme l’an passé, Jérémy se rendra à Nay afin de prendre part aux célèbres fêtes de la commune. Un couple d’amis l’invite à planter sa tente dans leur jardin. Jérémy aurait aimé s’y rendre au guidon de sa moto. D’un tempérament prudent, le jeune homme se dit qu’il ne la maîtrise pas encore assez. Vendredi 21 août 2009, Jérémy embrasse Joël et Corinne, ses parents. Il prend la route du Béarn.

Une heure plus tard, Jérémy arrive à destination, accompagné de Joël, son beau-frère, et Jean-Baptiste, un ami. Les guirlandes sont en place. Nay a le cœur à la fête. Le jeune homme dépose ses affaires et salue ses hôtes. Il est 23h30. Le groupe d’amis part ensemble. Ils traversent le Pont de Claracq, qui enjambe le Gave de Pau, et entament la tournée du bal populaire, des bodegas et de la fête foraine. Camille, une jeune femme qui l’accompagne, note que Jérémy a l’air fatigué. Il boit, sans modération, puis s’isole dans un coin. Comme pour vomir. 2 heures plus tard, le jeune homme sage décide de rentrer afin de se reposer. « Ça ira mieux demain » glisse-t-il, rassurant, à ses amis, avant de s’éloigner d’un pas alerte. Jérémy tente de se frayer un chemin au milieu de cette foule si dense. A quelques mètres, des jeunes, issus de la communauté du voyage, semblent surexcités. Dans un instant, Jérémy a hélas rendez-vous avec son destin...