Toutes les émissions

Affaires classées

Exode des juifs en 1940
Exode des juifs en 1940 © Getty

Les Enfants du Bon Dieu. Épisode n°1 : Fritz et Annie

Diffusion du lundi 15 avril 2019 Durée : 2min

Il y a 75 ans, dans une Europe plongée en pleine guerre, l’une des affaires judiciaires les plus retentissantes du siècle dernier démarrait : celle des enfants Finaly. Une affaire qui débute en Autriche pour s’achever à Bayonne. Présentation des protagonistes.

Fritz Finaly vient au monde le 26 mars 1906 dans une petite ville Autrichienne située sur les rives du Danube. Au terme d’études studieuses, le jeune homme devient docteur en médecine. Il a 32 ans lorsqu’il s’unit en mariage avec Annie, de 10 ans sa cadette. Un mariage célébré le 30 août 1938, selon la tradition de la communauté israélite de Vienne. 4 mois plus tôt, l’Allemagne nazie a annexé l’Autriche désormais sous la coupe d’Adolf Hitler. Les persécutions anti-juives deviennent de plus en plus fréquentes. Le jeune couple fuit Vienne et s’exile en Tchécoslovaquie. Ce répit est de courte durée. L’année suivante, le IIIème Reich étend son territoire. Fritz et Annie songent alors à s’exiler, loin de l’Europe.

 En 1939, Fritz et Annie croient trouver le répit en s’installant en France, près de Grenoble. Hélas, le gouvernement de Vichy adopte, à son tour, une législation antisémite qui oblige le jeune médecin à se cacher. Un rayon de soleil illumine pourtant le foyer du jeune couple. 2 jeunes garçons naissent à un an d’intervalle : Robert, le 14 avril 1941, puis Gérald, le 3 juillet 1942. Selon la tradition israélite, les 2 nourrissons sont circoncis avant leur 8ème jour de vie. En septembre 1943, les forces nazies s’installent à Grenoble. Fritz Finaly redoute alors le pire.

En Isère, il se murmure que les nazis déportent des milliers de juifs vers une destination inconnue. Le jeune médecin songe à mettre ses 2 garçonnets à l’abri. La mort dans l’âme, il confie Robert et Gérald à une pouponnière d’enfants gérée par l’Institution catholique Saint Vincent de Paul, près de Grenoble. 

Marie, une amie, reçoit pour ordre de veiller sur les 2 gamins, au cas où. Mais, au matin du 14 février 1944, Fritz et Annie Finaly sont interpellés par la Gestapo. Parmi des centaines d’autres couples, ils sont embarqués dans des wagons à bestiaux, à destination de DRANCY. Le 7 mars suivant, le jeune couple monte à bord d’un train. Destination : le camp d’Auschwitz, en Pologne. De cet ultime voyage vers l’enfer, Fritz et Annie ne reviendront jamais.