Replay du lundi 3 juin 2019

Ni corps, Ni coupable. Épisode n°1 : Nicole.

- Mis à jour le

Août 1985, une vacancière disparaît subitement dans le village Souletin d’Ainharp. Malgré d’importantes recherches, Nicole Moulin demeure introuvable. Pourtant, le dernier témoin à l’avoir vu vivante dissimule un lourd secret. est-il le meurtrier ?

Mauléon
Mauléon © Getty

Samedi 10 août 1985, Nicole, 43 ans, se rend à Mauléon où durant 3 semaines, la jeune femme savourera des congés bien mérités. Née à Chatellerault, Nicole a pris ses quartiers en Gironde, où elle poursuit un stage de perfectionnement en comptabilité d’une année au Centre de Formation Professionnelle pour Adultes de Pessac. Prévoyante, Nicole a déjà acheté son billet de train pour un retour en Gironde prévu le 31 août et une rentrée le 2 septembre au matin.

Amoureuse de la Soule, Nicole se passionne pour la langue et la culture de ce pays vallonné. A tel point qu’elle consacre une partie de ses loisirs au difficile apprentissage de la langue basque. Avec ses grosses lunettes noires, elle affiche la corpulence d’une adolescente de 13 ans. Ce mois d’août 1985, la jeune femme vient savourer son 3ème été consécutif en Soule. Adepte du train, de la bicyclette, et de la randonnée, Nicole s’est déjà fait pas mal d’amis dans ces petits villages nichés entre Tardets et Mauléon qu’elle rejoint au guidon de sa bicyclette bleue. Ses proches, s’ils veulent la joindre, devront lui écrire par courrier postal.

Avant de quitter la Gironde, Nicole a pris soin de donner une adresse postale à ses 3 frères et au Directeur du Centre de Formation de Pessac. Cet été encore, elle posera ses valises à la ferme des époux Collen, dans le charmant village Souletin d’Alacay, à 15kms de Mauléon. Une fois installée en Soule, Nicole plonge dans l’insouciance des vacances d’été. Elle agrémente ses longues journées de farniente entre la lecture de ses bouquins favoris, les marchés locaux qu’elle arpente chaque semaine, ainsi que les spectacles de folklore et de force basque. Les vacances se terminent. Le 9 septembre, le Directeur du CFPA de Pessac s’inquiète. Voilà une semaine que les cours ont repris. Bizarrement, Nicole est absente. Ca ne lui ressemble pas.

Mots clés: