Replay du mercredi 5 juin 2019

Ni corps, Ni coupable. Épisode n°3 : Disparition très inquiétante.

Ete 85, une femme de 43 ans arrive en Soule, dans le petit village d’Alcay, pour des vacances méritées. Nicole devait rentrer à Pessac, le 31 août suivant. Or, la jeune femme a disparu. Les gendarmes de Mauléon s’intéressent maintenant à cette énigme.

Les gendarmes de Mauléon s'occupent de l'enquête.
Les gendarmes de Mauléon s'occupent de l'enquête. © Getty

De retour à la brigade de Mauléon, les gendarmes font un rapide état des lieux. Selon les premiers éléments, Nicole aurait dû rentrer en Gironde le samedi 31 août 1985. Or, la SNCF est formelle. Le billet retour n’a pas été utilisé. Ensuite, ses 3 frères sont sans nouvelles d’elle depuis la même date. Enfin, ce curieux personnage aperçu à la ferme leur a fourni des explications plutôt invraisemblables. Il en sait probablement bien davantage qu’il n’en a dit. L’adjudant de gendarmerie appelle, Gabriel Bestard, le Procureur de la République de Pau. Il lui explique la situation. Il y a quelque chose qui cloche dans la disparition soudaine de Nicole Moulin. Les autorités judiciaires décident d’ouvrir une enquête afin de percer le mystère.

1ère question à résoudre : Nicole Moulin est-elle encore de ce monde ? Elle n’a plus donné le moindre signe de vie à ses proches depuis le samedi 31 août 1985. Sa carte bleue et son compte bancaire n’enregistrent aucune opération depuis. Nourrissait-elle des intentions suicidaires ? « Pas le moins du monde » pour ses frères qui la décrivent enjouée et pleine de projets. Aurait-elle fait une mauvaise rencontre ? Selon son entourage, Nicole ne fréquentait pas n’importe qui. Elle n’était pas du genre à se lier facilement. L’enquête piétine. Le 17 septembre, les Gendarmes lancent un appel à témoin dans la presse locale. Les quotidiens annoncent à leurs lecteurs la mystérieuse disparition d’une jeune touriste en Soule.

2nde question : quel a été l’emploi du temps de Nicole Moulin dans les jours qui ont précédé la date présumée de sa disparition ? Selon un témoin, Nicole a été aperçue vendredi 30 août au guidon de sa bicyclette bleue, entre Alos Sibas Abense et Tardets. 

Vers 16h, elle s’est présentée au guichet de la Poste d’où elle a expédié un colis contenant des vêtements et des cassettes de folklore local, à destination de son domicile à Pessac. La jeune femme, vêtue d’un bermuda et d’un tee-shirt bleu marine, avait donc bien l’intention de rentrer le lendemain. Prudemment, un enquêteur s’intéresse à nouveau au jeune homme croisé à la ferme où Nicole venait récupérer son courrier. Son pédigrée judiciaire et ses réponses ambiguës questionnent.

Mots clés: