Toutes les émissions

Affaires classées

Un procureur sous les feux de la justice ?
Un procureur sous les feux de la justice ? © Getty

Nuits au Bijou - Épisode 1 : Coup de tonnerre (Affaire Pierre Hontang)

Diffusion du lundi 20 mai 2019 Durée : 2min

Décembre 2004, le Procureur de la République de Bayonne est au cœur d’un scandale sans précédent : le Garde des Sceaux l’accuse d’avoir dérobé une carte bancaire pour s’offrir une nuit de débauche dans un club à hôtesses. Qui dit vrai, qui dit faux ?

Lundi 20 décembre 2004, le palais de justice de Bayonne est en état de choc ! Le Garde des Sceaux, Dominique Perben, annonce qu’il demande la suspension immédiate du procureur de la République, Pierre Hontang. L’annonce est à peine croyable : Il lui reproche d’avoir dérobé, 7 mois plus tôt, la carte bleue d’une fonctionnaire européenne lors d’un colloque professionnel consacré… à l’éthique des juges. L’affaire fait les gros titres de la presse : le procureur est, par principe, un magistrat respecté et redouté. La loi lui confie de poursuivre les délinquants et les criminels de tout poil en justice. Et voilà maintenant qu’il est suspecté d’être un voleur. Un comble ! Les vacances de Noël 2004 commencent, mais le parquet de Bayonne est maintenant décapité.

Le procureur Pierre Hontang prend officiellement ses fonctions sur la côte basque le 1er juillet 2002. Originaire de Toulouse, il a 45 ans et arrive tout droit du Puy-en-Velay où il exerçait les mêmes fonctions. Le magistrat affiche d’excellents états de service. Il vient de décrocher, tout récemment, la médaille de l’Ordre national du Mérite. Procureur à Bayonne, c’est l’assurance de journées de travail bien chargées. A la tête d’une équipe de 6 magistrats, le chef du parquet dirige, de jour comme de nuit, l’action des services de Police et de Gendarmerie dans son ressort. Sur la côte basque, le poste de procureur est sensible : la lutte contre le terrorisme basque, en lien avec le parquet de Paris, ainsi que les affaires de trafic frontaliers occupent copieusement le parquet.

Procureur à Bayonne, c’est un challenge de taille pour un jeune magistrat ambitieux : s’il réussit à ce poste, Pierre Hontang sait qu’il a l’assurance d’un joli tremplin de carrière pour l’avenir. De 2002 à 2004, M. le procureur impose sa marque au tribunal. Brillant, éloquent, le magistrat fait preuve de fermeté lorsqu’il descend à l’audience correctionnelle pour requérir des peines, souvent lourdes, contre les délinquants de tout poil. Lui qui a, un temps, enseigné le métier de magistrat à ses jeunes collègues en formation à l’école Bordelaise ne rate jamais une occasion de prendre la parole lors de congrès professionnels où il défend âprement la fonction de procureur. En ce mois de mai 2004, personne n’imagine que ce colloque à Celle, en Allemagne, sera le dernier…