Toutes les émissions

Affaires classées

Une évasion minutée
Une évasion minutée © Getty

Par la Grande Porte : de Gré ou de Force (Évasion Gabi Mouesca)

Diffusion du mercredi 1 août 2018 Durée : 2min

"Affaires Classées" revient sur la rocambolesque évasion de 2 activistes Basques de la prison de Pau, une nuit de décembre 1986. L'enquête policière se poursuit et nous révèle de nouveaux détails...

A 19h30, la fille du directeur de la prison regagne son domicile dans la banlieue Paloise. Quatre hommes cagoulés surgissent dans le couloir et la bouscule dans l’appartement avant de la saucissonner. Pistolet sur la tempe, ordre lui est donné d’appeler son père afin qu’il la rejoigne, sans l’inquiéter. Ça marche. A 20h30, le directeur franchit l’entrée de l’immeuble lorsqu’un second commando d’hommes cagoulés le bouscule. Sous la menace d’une arme, il est conduit jusqu’à l’appartement de sa fille. Pendant 2 h, le chef du commando, lui explique le scénario de l’évasion et le rôle qu’il devra jouer. Pour le convaincre qu’il n’a pas le choix, ses geôliers lui installent une ceinture bourrée d’explosifs autour de la taille, avec un dispositif de commande à distance. Pour le convaincre, on lui explique que sa fille et son gendre sont également pris en otage. Plus loin. Dans un bois.

A 22h35, le directeur de la prison monte à bord du véhicule de ses geôliers. Direction la prison de Pau. Une colonne de 5 voitures s’élance au milieu desquelles, une Renault 18 Blanche, pilotée par de faux gendarmes cagoulés, en tenue du GIGN. En chemin, un imprévu survient : le directeur est pris de panique. Le chef du commando ordonne de faire une halte, dans un bar, pour boire un coup, se détendre et calmer l’otage devenu pâle et tremblant. La colonne de véhicules reprend sa route et arrive à bon port. La lourde porte de la prison s’ouvre lentement. Les 5 voitures pénètrent dans la cour de la prison. Les surveillants de service de nuit ne se doutent de rien. Le directeur ordonne qu’on aille chercher Gaby Mouesca et Maddy Hegui dans leurs cellules. Tout se déroule comme prévu. Les 2 détenus sont alors embarqués par leurs complices déguisés en gendarmes...